TIBET

Entre Asie Centrale et Asie tropicale, le Shangrila bouddhiste.

L'Everest et son camp de base, rêve des alpinistes. Lhassa, sa vieille ville, ses temples et son vénérable Potala. Le sourire des peuples himalayens, les gestes séculaires des moines, les paysages grandioses sous un ciel d'une pureté rare, les vallées oubliées du Kham, les hauts plateaux où s'accrochent villages isolés et grands monastères. Mythique, le Tibet l'est incontestablement.

  • Potala
  • Devant les moulins à prières tibétains
  • Le Potala, ancien siège du pouvoir tibétain
  • drapeaux de prière tibétains
  • Tibet
  • Tibet
  • Moine tibétain
  • Tibet
  • Pistes tibétaines
  • Tibet
  • Everest depuis le plateau tibétain..
  • Tibet
  • Tibet
  • Tibet
  • Tibet
  • Tibet

Potala

Votre Travel Designer

Quand partir

Le voyage peut s'envisager toute l'année, mais chaque saison a ses particularités:
- durant notre été: mousson au Népal (pas toujours très marquée, les pluies ne tombent pas en permanence), très peu de pluies au Tibet;
- durant notre hiver: sec et frais (froid au Tibet), mais tout à fait praticable;
- durant notre automne et notre printemps: les meilleures périodes (entre sécheresse et pluies, températures idéales au Népal et pas trop froides au Tibet).

Durée Conseillée

Hébergement

Transport

Accompagnement

Carte du pays

Continents Insolites carte TIBET

Continents Insolites carte TIBET

Y aller pourquoi

Culture

Les deux «must» de l'Himalaya sont pour beaucoup le Népal et le Tibet qui attirent tous les grands voyageurs.

Le Népal, la vallée de Katmandou! Entre deux mondes, les stupas gigantesques sont déjà un tremplin vers le Tibet, alors que les pagodes à toits superposés regardent encore vers l'Inde et Shiva.

A travers le hublot de l'avion, vous verrez se profiler les plus hauts sommets du monde, notamment le Cha-Oyu et l'Everest. Plus loin, le Yamdrok, lac turquoise sacré, s'étire dans le paysage lunaire et désertique du Tibet. Dans quelques minutes, ce sera l'arrivée à Lhassa, destination mythique s'il en est une.

Contraste immense entre le Népal, vert et populeux, et le Tibet, beige et désert. Du haut de son rocher, le Potala domine la Lhassa nouvelle, mélange de larges avenues à la chinoise et des petites échoppes tibétaines. L'émotion n'est jamais absente d'un voyage au Tibet. Les paysages, d'une beauté à couper le souffle, se dessinent dans la pureté bleutée du ciel himalayen. Les gestes séculaires des moines marquent les heures du jour dans la spiritualité et la contemplation. Tout est beauté, depuis les montagnes acérées se dressant au-dessus des larges vallées jusqu'aux sourires nombreux des Tibétains.

Le Népal: un peu d'histoire...
En près de 2000 ans, la vallée de Katmandou a connu diverses dynasties. Cependant, l'architecture si particulière que vous y découvrirez date du règne des Malla (12ème au 18ème siècles), avec ses beaux ensembles de briques et de bois sculpté. Les guerriers rajpoutes qui s'infiltrèrent au Népal au cours des siècles prendront le pouvoir à partir de la fin du 18ème siècle et rendront le Népal célèbre sous le nom de «royaume gurkha» (dynastie encore en place à l'heure actuelle). Cependant ce sont les réalisations des Malla qui resteront les symboles de l'art népalais.

Les "must" culturels (Vallée de Katmandou):
- les constructions des souverains Malla (16ème au 18ème siècles) à Katmandou, Patan et Bhaktapur (les temples formant le Durbar Square, cœur de chacune de ces localités) ;
- le temple de Shangu Narayan, consacré à Vishnou, dont certains reliefs sculptés remontent à la dynastie des Licchavis (5ème siècle);
- le temple de Pashupatinat, site hindouiste le plus sacré de la vallée de Katmandou, est dédié à Shiva; c'est ici, au bord de la Bagmati (dont les eaux rejoindront le Gange) que les hindouistes se font incinérer;
- les grands stupas bouddhistes à Bodnat et Swayambhunat;
- l'architecture rurale variée: villages urbanisés des Newar (Bungamati, Panauti…), les fermes isolées des Indo-européens ou des Tamang.


Le Tibet

Un peu d'histoire...
Après avoir conquis les grands espaces s'étendant de l'Asie Centrale à la Birmanie au 9ème siècle, la dynastie royale tibétaine a vu son territoire se rétrécir rapidement pour revenir à ce qu'il était au départ : le Tibet central. L'histoire tibétaine est faite de guerres et rivalités permanentes entre les différents seigneurs féodaux, entre féodaux et moines, ou encore entre différentes écoles monastiques. Les différents partis tibétains seront toujours à la recherche d'alliés : les Mongols, les Tartares, les Chinois, les Mandchous… Cependant, à part les Chinois, peu d'influences extérieures marqueront l'architecture et les arts tibétains.

Les "must" culturels:
- Lhassa, avant-tout, est un ensemble de témoins et monuments : le Potala, que l'on ne présente plus, les temples (le Jokhang, le plus important du Tibet, Ramoche…), la vieille ville et ses ruelles typiques aux maisons de pierre et ses multiples petits commerces ;
- les grands monastères : Samiye (le plus ancien), Drepung (qui a accueilli jusqu'à 9.000 moines), Sera (célèbre pour ses joutes oratoires), Ganden (le plus vénérable), Sakya (de l'Ordre des Sakyapas, protégés de Kubilai Khan et jadis détenteurs du pouvoir) ;
- les amateurs d'insolite étendront leur exploration du Tibet à la rencontre des nomades druk du lac Namtso (en été), ou encore visiteront

Rencontre des populations

La plupart des habitants des régions himalayennes ne pourront s'exprimer autrement que dans leur dialecte ou langue, mais leur esprit ouvert et accueillant permettra partout de nombreux échanges de sympathie. Cela est d'autant plus vrai dans les régions plus traditionnelles et rurales comme le Kham. Un des aspects passionnants du voyage en pays himalayen est la grande diversité ethnoculturelle, particulièrement dans la vallée de Katmandou mais aussi au Tibet et au Bhoutan. Dans ce royaume bouddhiste, le costume traditionnel est toujours le seul porté.

Nature

Plus que dans n'importe quelle autre région du monde, un voyage culturel au Tibet (contrairement au Népal et au Bhoutan) est une affaire d'altitude : Le voyage se passera entre 3500 et 4000 mètres avec des passages de cols au-dessus de 5000m. Paysages extraordinaires à admirer!

Dès qu'on s'élève en altitude, la végétation change: les forêts tropicales humides cèdent peu à peu la place aux forêts d'altitude où dominent les conifères. Puis les arbres cèdent la place aux herbes, avant que celles-ci disparaissent à leur tour, ne laissant aux alpinistes qu'un monde minéral où s'accrochent désespérément quelques mousses et lichens.

Les hauts plateaux du Tibet hébergent une faune bien adaptée aux rudes conditions qui y règnent, mais qui est rarement aperçue par les visiteurs: il s'agit en effet d'espèces farouches et discrètes, comme par exemple la mythique once (léopard des neiges). Le passage par le Camp de Base de l'Everest est un grand moment du voyage, outre le jalon mondial qu'il constitue, les paysages époustouflants resteront gravés à jamais dans votre mémoire.

Et si vous partiez à la recherche du tigre ou du rhinocéros?
Le Népal est le pays au monde pouvant se vanter des plus grands écarts d'altitude: entre les vallées subtropicales du Teraï et les sommets enneigés de l'Himalaya, ces différences atteignent près de 8000 mètres! Le Teraï est la patrie du tigre, de l'éléphant d'Asie et du rhinocéros indien, bien abrités dans des parcs prestigieux comme le Parc national royal de Chitwan ou le Parc national royal de Bardia. L'excellente l'infrastructure vous permettra d'y effectuer des safaris mémorables (en 4 x 4 et à dos d'éléphants).

Confort et effort physique

Le voyage au Népal et au Tibet ne requiert aucun effort physique particulier dans la mesure où les sites sont accessibles en véhicule et que les hébergements de qualité minimale sont disponibles dans la plupart des centres urbains. Des balades peuvent être envisagées, les paysages ne manquant pas d'intérêt.
Le Tibet est un pays d'altitude et si cela ne requiert pas d'effort physique particulier, l'adaptation est très importante : tout circuit s'établit en fonction de ce paramètre fondamental.

Pays du trekking, le Népal offre de multiples possibilités (chaque massif est un but de randonnée plus ou moins long : Everest, Anapurna, Manaslu, Langtang…).

Lecture

Bien se documenter :

Parmi les guides de voyages, nous vous conseillons:
- le Guide Bleu Evasion Hachette « Népal" (excellente synthèse)
- le Guide Peuples et Continents « Le Tibet »
- le Guide Olizane « Bhoutan »

http://www.racontemoilaterre.com/2880863538/Partenaire/CI

Lectures insolites:

- "Les Tambours de Katmandou" par Gérard Toffin, Payot, 1998.
Etude ethnographique sur un ton romancé et passionnant.
- "Mémoires d'un moine aventurier tibétain" (recueilli par Hugh Richardson), Picquier Poche, Arles, 1998.
- "Voyage d'une parisienne à Lhassa" par Alexandra David-Neel, Plon, 1946.
Récit de voyage autobiographique d'une grande aventurière française du début du 20ème siècle.

D'autres lectures sur www.continentsinsolites.com/kailash

http://www.racontemoilaterre.com/2877303977/Partenaire/CI

Pour se divertir tout en apprenant :

Le bouddha d'azur
Volume 1 & 2
de Cosey
Editions Dupuis, 2006
Albums BD cartonnés couleurs, 32 x 24 cm, 79 pages

Une nouvelle saga tibétaine dans le style bien typique de Cosey, l'auteur de la série à succès ‘Jonathan'. Le récit en deux volumes se situe au Tibet à l'époque de l'invasion chinoise et est fort empreint du mysticisme religieux encore si omniprésent dans l'esprit des habitants de ces régions isolées. Une belle histoire palpitante qui nous plonge dans l'ambiance enneigée des montagnes tibétaines.

http://www.racontemoilaterre.com/280013724X/Partenaire/CI

Bhoutan : Voyage au pays de Bouddha

Par Michaël Pitiot

Envoyé par le ministère de l'Intérieur au cœur de l'Himalaya, dans le minuscule royaume bouddhiste du Bhoutan, l'auteur est chargé d'évaluer le risque migratoire d'une équipe d'artisans censée venir travailler en France. Flanqué d'un chauffeur bourru et d'un interprète taciturne, il mène une enquête impossible, tant il paraît évident qu'il faudrait être fou pour fuir ce royaume de sagesse qui aurait pu inspirer les Horizons perdus à James Hilton. A peine sorti du Moyen Age, le Bhoutan ne connaît ni criminalité ni guerre. Le Bonheur National Brut y remplace le Produit National Brut et chaque geste y est empreint du bouddhisme tantrique, bien éloigné de l'imagerie béate souvent véhiculée chez nous. Délaissant peu à peu ses repères d'Occidental, l'auteur s'enfonce dans un univers de prophéties et de traditions qui lui font entrevoir l'âme du pays. Le déplacement professionnel se transforme alors en une quête personnelle... Michaël Pitiot nous offre une vision du Bhoutan sans cliché, son regard mutin mais authentique nous plonge dans l'univers d'un peuple secret qu'il nous apprend à connaître et à aimer.

http://www.racontemoilaterre.com/275090076X/Partenaire/CI

Le Bhoutan, au plus secret de l'Himalaya

Par Françoise Pommaret

Longtemps ignoré par le reste du monde, le Bhoutan, caché dans les replis de l'Himalaya, était un mystère. Véritable miracle de la géopolitique, il parvint toujours à garder son indépendance grâce, entre autres, à une position géographique remarquable et à des dirigeants avisés. Petit Poucet à peine grand comme la Suisse, il vit aujourd'hui entre deux géants planétaires, l'Inde et la Chine. Depuis quelques années, ce royaume, bastion du bouddhisme, s'est investi dans une politique de développement originale fondée sur l'équilibre entre valeurs spirituelles et prospérité matérielle. À la lumière de documents historiques et contemporains inédits, Françoise Pommaret nous invite à comprendre l'évolution surprenante d'un peuple fier, passé de la théocratie à la monarchie et dont l'un des défis, aujourd'hui, est d'atteindre le «bonheur national brut».

http://www.racontemoilaterre.com/207030440X/Partenaire/CI

Bhoutan, terre de sérénité

Par Matthieu Ricard

Niché au coeur de la chaîne himalayenne entre l'Inde et la Chine, le Bhoutan est encore de nos jours un pays méconnu. Rares sont les photographes ayant pu résider dans ce royaume oublié et longtemps inaccessible qui vit encore au rythme de ses traditions, de la sérénité de son peuple et de la grandeur de ses paysages. Il y a presque trente ans, Matthieu Ricard, moine et photographe, accompagnait le grand maître bouddhiste Dilgo Khyentsé Rinpotché pour la première fois au Bhoutan. Il restera près de huit ans auprès de ce maître. Il n'a cessé d'y retourner depuis, découvrant chaque fois un peu plus les trésors inestimables du "Pays du dragon", Druk-yul comme il se nomme en langue bhoutanaise. Matthieu Ricard a été le témoin de la vie d'un grand maître, de cérémonies religieuses inaccessibles à la plupart des visiteurs, et a également partagé la vie quotidienne des villageois bhoutanais. Cet ouvrage est un voyage au coeur du Bhoutan, écrin de sagesse préservé, où spiritualité, et vie quotidienne sont intimement liées.

http://www.racontemoilaterre.com/2732437522/Partenaire/CI

Le goût du Tibet

Par Collectif

Le Tibet a toujours fait l'objet de convoitises. Terre d'antiques civilisations, il repose sur des fondements solides, comme sa religion si particulière, le bouddhisme tibétain, remontant au VIIe siècle après Jésus Christ, et incarnée dès le XVIIe siècle par les dalaï-lamas. Pour saisir l'esprit et l'âme du Tibet, il faut lire les incroyables récits des premiers voyageurs occidentaux partis explorer de petit royaume himalayen interdit aux profanes. Mais aussi entendre chanter les mots des poètes, inspirés par la sagesse bouddhiste. Tibet d'hier et d'aujourd'hui à travers son destin dramatique, mais surtout Tibet éternel, symbolisé par l'écharpe blanche, le khatag, que les tibétains remettent, en signe d'humilité et de respect, à l'étranger de passage... Voyage au Pays de Neiges en compagnie de Marie-José Lamothe, Milarépa, Alexandra David-Neel, Victor Segalen, Antonin Artaud, André Velter, Claude B. Levenson et bien d'autres.

http://www.racontemoilaterre.com/2715227965/Partenaire/CI

Le goût du Népal

Jean-Claude Perrier et Collectif Dans les années 60, des hordes de jeunes Occidentaux adeptes du " sex, drugs and rock'nroll " déferlent sur les accueillants Népalais : on viens se la couler douce à Katmandou ! Depuis, les hippies ont migré vers l'Inde. Aujourd'hui, la capitale du Népal est surtout une porte vers l'Himalaya. Où suivre des alpinistes téméraires, à la conquête de l'Everest et de l'Annapurna, à traquer le mythique yéti. Avec les corps, les âmes s'élevent aussi... A l'instar du Tibet voisin, le Népal est terre de religions : hindouisme et bouddhisme s'y côtoient. Voyageurs baba-cool (Alexandre David-Néel, Barjavel, Muriel Cerf), grimpeurs héroïques (Chantal Mauduit, Sir Hedmund Hillary, Maurice Herzog) et chefs religieux (le Dalaï Lama) seront donc les guides privilégiés de ce périple, géographique et spirituel.

http://www.racontemoilaterre.com/2715224001/Partenaire/CI

Carte d'identité

Superficie totale

1,2 million de km2

Population

environ 3 millions d'habitants

Religions

bouddhistes mahayana de type tibétain (tantrique), bön

Durée moyenne totale du vol

environ 15 h 30 jusqu'à Lhassa via Katmandou; environ 16 h via Beijing

Visa

visa chinois; permis pour le Tibet obligatoire

Santé

vaccins obligatoires: aucun; vaccins conseillés : tétanos, polio, hépatites (A + B); malaria : non

Quelle monnaie emporter en voyage? ...

CNY (le yuan chinois)

Electricité

pas d'adaptateur nécessaire

Langues

tibétain, mandarin

Langues

+ 7 h en hiver, + 6 h en été

Le saviez-vous ?

Lampe à beurre.

Au Tibet, les moines comme les pèlerins utilisent du beurre de yack pour fabriquer des bougies qu’ils posent régulièrement au pied des autels. Ce sont des offrandes de lumières. Lors de la fête des lampes, tous les habitants allument une de ces bougies sur leur toit en mémoire de lama Tsong Khapa. Mais cet événement titille également l’imagination des tibétains qui utilisent le beurre de yack  pour créer des sculptures magnifiques, colorées et servant d’offrandes dans les monastères. Sur place, prenez le temps des les admirer, ça ne mange pas de pain...

On vous emmène
ailleurs