Tours du monde Magazine

En quelques mots

Présentation

Fine spécialiste de l’Asie et de l’Océanie pour y avoir vécu de nombreuses années, notre Travel designer Claire Acker a redéposé ses valises en France en 2021. L’Australie, le Cambodge, le Vietnam, l’Equateur et la République de Cuba sont les destinations dont elle possède une rare expertise. Elle garde de précieux souvenirs de sa vie d’expatriée. Un atout considérable pour transmettre à nos voyageurs toute la mesure d’un pays, de l’âme d’une nation.

Ses dernières

Réalisations

Entre villes, désert et nature sauvage

17 jours, a partir de 9,900.00 € par personne

Voir Plus

Pour aller plus loin

Interview

D’où vient cette passion du voyage ?

Ma vie a toujours été portée par le voyage. Avec ma famille, nous venons de rentrer en France, après 11 ans d’expatriation à Sydney et à Singapour. L’envie de découvrir de nouveaux horizons me guide et m’aspire à m’installer là où les opportunités se présentent. A titre d’exemple, pendant mes études, je suis partie 7 mois aux Philippines, et une fois diplômée, j’ai travaillé pour une entreprise à Barcelone. Tout recommencer et rencontrer l’inconnu m’a toujours passionné. Je recherche des voyages où tous les éléments s’accordent en parfaite harmonie, dans le respect de mes valeurs et de ma philosophie de vie.


Quel est votre plus beau voyage ?

Ce voyage en amoureux et enceinte à Hawaï au cours duquel j’ai réalisé cette plongée aux côtés des raies Manta sur l’île d’Oahu. Je me souviens de ce départ en pleine nuit sur un petit bateau, de cette peur au ventre de rencontrer des requins au milieu de l’océan. Nous étions seulement équipés de lampes frontales pour nous guider dans l’obscurité des profondeurs. Grâce à l’équipe qui nous accompagnait, mon mari et moi avons eu la chance d’assister à un ballet de raies Manta, dansant dans une colonne d’eau verticale, illuminée par nos lampes frontales. Une expérience riche en émotions qui m’a complètement ôté toutes mes craintes de départ. J’avais l’impression d’être dans un monde parallèle.

 

Et la plus belle expérience vécue en voyage ?

Lorsque mes enfants ont rencontré des éléphants dans un orphelinat en Birmanie. Observer et chouchouter un si grand animal dans son élément naturel était d’une extrême douceur. C’était un moment hors du temps, très précieux, pour toute la famille. Nous profitions d’une certaine proximité avec l’animal. Je me souviens de ma fille sur le dos de ce pachyderme qu’elle lavait avec une éponge assidument, les yeux attendris. Pour la remercier de ses bons soins, il nous a tous arrosé d’eau avec sa trompe. Magique !

 

Quel sera votre prochain voyage ?

Je rêve d’un tour du monde en famille. C’est un projet qui nous tient à cœur, surtout après cette période où le voyage nous a tant manqué. Nous avons l’espoir de retourner en Indonésie, notre deuxième maison. Partir avec mes enfants à Bali, l’île où je me suis mariée, mais aussi à Sumba, un lieu très particulier pour moi avec une nature presque intacte, des chevaux sauvages sur les plages et des maisons traditionnelles.

 

Quelles seraient les destinations de ce tour du monde en famille ?

Un roadtrip sur le continent nord-américain. Pourquoi pas ensuite descendre en Amérique centrale jusqu’en l’Amérique du Sud. Ce qui nous tient à cœur, c’est de donner un sens à ce voyage autour d’un projet associatif. J’aimerais beaucoup sensibiliser mes enfants au monde qui nous entoure, les immiscer dans les projets humanitaires pour partager des moments forts avec des familles moins favorisées que nous.

 

Une lecture de voyage à recommander ? 

J’ai adoré le roman autobiographique Shantaram de Gregory David Roberts. C’est l’histoire d’un prisonnier australien qui s’échappe et atterrit à Bombay. Je recommande cette lecture avant un voyage en Inde pour mieux appréhender le pays, ses traditions et ses coutumes, si différentes des nôtres.

La maison à

Paris

Paris office description