Magazine Civilisations disparues : thématique d'un tour du monde

05/03/2020

 Avis aux globe-trotteurs passionnés d’histoire et de légendes ! Pour votre prochaine aventure autour du monde, nous vous proposons de voyager sur la piste des civilisations disparues. En famille, entre amis ou à deux, vous (re)découvrez les plus belles histoires de l’Humanité, ces empires grandioses dont l’héritage architectural est précieusement conservé. Pour inspirer vos itinéraires, nos travel designers ont sélectionné pour vous dix destinations et civilisations qui éveillent encore et toujours la curiosité des archéologues.


1 – Les Incas, Pérou

L’Empire inca s’est développé au 13e siècle depuis sa capitale, Cuzco, et prit fin au 16e siècle lors de la colonisation espagnole. Considéré comme l’un des plus grands royaumes de l’Amérique précolombienne, il s’est étendu à travers six Etats de l’actuelle Amérique latine, à savoir le Pérou, l’Equateur, la Colombie, le Chili, la Bolivie et l’Argentine. Dirigé par un chef suprême, le Sapa Inca, le peuple inca était polythéiste, divisé en castes, et incluait des ethnies socioculturelles diverses. Selon les légendes, le dieu du Soleil, Inti, serait le fondateur de la dynastie des empereurs. Depuis la découverte du Nouveau Monde, c’est une autre légende, celle de la cité d’or d’Eldorado enfouie dans l’Amazonie, qui fascine la communauté scientifique.

Les sites incas à visiter au Pérou :

  • Le Machu Picchu
  • La forteresse Sacsayhuamán
  • La citadelle de Pisac
  • Le site de Choquequirao
  • Les terrasses de Moray
  • Le site d’Ollantaytambo

Découvrez nos voyages sur mesure au Pérou.





2 – Les Mayas, Mexique/Guatemala

Ancienne civilisation de Mésoamérique, les Mayas s’épanouissaient sur la péninsule du Yucatan depuis la préhistoire, avant de s’éteindre lors de la conquête espagnole. Passionnés d’astronomie, les Mayas ont apporté énormément de prémices aux arts et aux sciences que nous connaissons aujourd’hui. Les historiens étudient encore leurs codex qui laissent à penser qu’ils auraient créé leur propre écriture, mais aussi leur calendrier qui, selon d’aucuns, prédirait la fin du monde. L’écriture et le calendrier seraient les dons du dieu du ciel, du jour et de la nuit, Itzamna. Organisé en états-cités autonomes, les Mayas étaient eux aussi dirigés par une lignée d’hommes de sang noble qui s’attribuaient les pouvoirs militaires, religieux et civils.

Les sites mayas à visiter au Mexique :

  • Chichen Itzà et son imposante pyramide
  • Calakmul, dans la jungle
  • Le site d’Ek-Balam
  • Le site d’Uxmal, loin des foules

Découvrez nos voyages sur mesure au Mexique


 

3 – Les Moghols, Inde

La grande puissance moghole trouve son origine en 1526 lorsque Bâbur, un chef guerrier musulman d’origine turque s’empare des sultanats d’Inde. A son apogée, l’empire qui marie les civilisations indienne et musulmane s’étend de l’actuel Afghanistan jusqu’au sud du Deccan. Il laisse entre autres choses derrière lui une architecture de grand raffinement, l’art de la peinture miniaturiste révélée par la passion de son deuxième empereur, Akbar ; mais également les figures énigmatiques des Maharadjas, derniers souverains du Rajasthan qui se déplaçaient majestueusement à dos d’éléphants et qui perdirent tous leurs privilèges lors de l’indépendance indienne en 1947. L’Empire éclate progressivement dès 1707 en raison d’une mauvaise gouvernance facilitant la perte de leurs avantages commerciaux et in fine, la colonisation britannique.

Les sites moghols à visiter en Inde :

  • Le Taj Mahal
  • Le Palais des vents
  • La tombe d’Humayun
  • La cité de Fatehpur-Sikr
  • Le Fort rouge d’Agra

Découvrez nos voyages sur mesure en Inde.




4 – Les Pharaons, Egypte

Les pharaons étaient les souverains absolus de l’Egypte antique. Le premier d’entre eux, Ménès, régna en 3000 av. J.-C. Considérés à l’égal des dieux qu’ils célébraient, les rois avaient les pleins pouvoirs sur le peuple égyptien et les esclaves qui bâtissaient leurs monuments honorifiques. On doit notamment au pharaon Chéops les Pyramides de Gizeh, l’une des sept merveilles du monde. L’ère des pharaons s’achève avec la mort de Cléopâtre qui se serait suicidée, résignée à la victoire de l’Empereur romain Octave. L’héritage de l’Egypte ancienne est si important dans l’histoire de l’Humanité qu’il figure dans les programmes scolaires : les enfants apprennent à déchiffrer les hiéroglyphes et s’intéressent au processus de la momification.

Les sites de l’Egypte antique à visiter :

  • Le temple de Karnak
  • Le temple d’Abou Simbel
  • Le temple de Kom Ombo
  • Le temple d’Edfou
  • Les tombeaux d’el Kab

Découvrez nos voyages sur mesure en Egypte.

5 – Les Etrusques, Italie

Les Etrusques se sont épanouis depuis les terres d’Etrurie, une région située au nord de Rome, qui correspond à l’actuelle Toscane. Si les historiens demeurent en désaccord sur l’origine du peuple étrusque, les fouilles archéologiques ont permis d’identifier sa présence dès la fin de l’âge de bronze. Etudiés pour leurs grandes nécropoles, ils enterraient leurs morts dans des tumuli, des chambres funéraires souterraines surplombées d’une éminence de terre et de pierres sèches. Epicuriens, brillants, profondément pieux et fastueux, les rois Etrusques, et les nobles qui les renverseront plus tard, régnaient en toute autonomie sur des cités-états. Une politique individualiste qui causera leur perte face à la montée de l’Empire romain au 5e siècle av. J.-C.

Les sites étrusques à visiter en Italie :

  • La nécropole de Tarquinia
  • La nécropole de Cerveteri
  • Le temple de Punta della Vipera
  • La porte du centre historique de Pérouse
  • La Porte dell’ Arco à Volterra

Découvrez nos voyages sur mesure en Italie.




6 – Les Aksoumites, Ethiopie

L’Empire aksoumite s’est développé du 4e siècle av. J.-C. jusqu’au 6e siècle autour de la ville d’Aksoum en Ethiopie, idéalement située au carrefour des routes commerciales entre l’Inde et la Méditerranée. A son apogée, la puissance du royaume était telle qu’elle était comparée à celle de la Perse et de Rome. La civilisation aksoumite prend fin en raison de changements climatiques désastreux, forçant le peuple à l’exode, et perdant ainsi sa force commerciale maritime. En 2019, des archéologues ont retrouvé les restes d’une cité antique vieille de 1300 ans, dont les vestiges d’une basilique, témoin que l’Empire fut le premier à adopter le christianisme comme religion d’Etat, en l’an 330.

Les sites aksoumites à visiter en Ethiopie :

  • L’obélisque du roi Ezana
  • L’église Sainte-Marie-de-Sion
  • Le monastère de Debré Damo

Découvrez nos voyages sur mesure en Ethiopie.


 

7 – Les Haumakas, Ile de Pâques

Les Haumakas seraient les premiers habitants de l’Ile de Pâques. Un peuple autochtone, probablement d’origine polynésienne, dont la tradition orale se propage en Europe au 18e siècle avec les récits d’explorateurs et de missionnaires. Seuls vestiges de cette mystérieuse civilisation : 887 moaïs, ces statues monumentales sculptées dans un seul bloc de pierre, majoritairement taillées dans la roche volcanique de l’île. Nous ne pouvons toujours pas affirmer avec exactitude ce que les moaïs représentaient, ni quelles divinités ou personnalités elles honoraient. Plus les recherches progressent, plus les théories se multiplient… Le dernier chef de clan des Haumakas fut assassiné par les esclavagistes péruviens en 1861, mettant ainsi fin à la dynastie.  

Les sites haumakas à visiter sur l’Ile de Pâques :

  • L’Ahu Tongariki
  • L’Ahu Naunau
  • Les moaïs dispersés sur le volcan Rano Kao
  • Les pétroglyphes sur la falaise d’Orongo

Découvrez nos voyages sur mesure à l’Ile de Pâques.




8 – Les Vikings, Norvège

Les Vikings étaient des explorateurs et navigateurs scandinaves redoutés du 8e siècle au 11e siècle. Leurs superbes bateaux (appelés « drakkars ») traversaient les mers et les océans à la recherche d’opportunités commerciales et de pillages de monastères ou d’abbayes. Déshumanisés par le clergé, les Vikings étaient dépeints comme des barbares insensibles, des surhommes invincibles assoiffés d’or et de sang. Polythéistes, ils vénéraient de nombreuses divinités nordiques comme Thor, le dieu de la foudre et du combat, ou encore Odin, le dieu souverain, « Père-de-tout ». Les Vikings ont disparu peu de temps après leur conversion au christianisme, lorsque la Scandinavie a affirmé un régime monarchique centralisé.

Les sites de reconstitution viking à visiter en Norvège :

  • Le musée de Lofotr
  • Le musée des bateaux viking à Oslo
  • Le village de Njardarheimr 
  • La ferme d’Avaldsnes
  • Le cimetière de Borrehaugene

Découvrez nos voyages sur mesure en Scandinavie.


 

9 – Les Achéménides, Iran

Etendu sur trois continents, de l’Inde à la mer Egée, l’Empire perse achéménide est fondé par Cyrus le Grand, alias Cyrus II, en 550 av. J.-C. Guidé par les perspectives de Zarathoustra, il fédérait, depuis Persépolis, des peuples aux ethnies, aux organisations politiques et aux confessions religieuses différentes. Surnommé le « Roi des rois », le premier roi de la Perse répartit l’Empire en régions, appelées les « satrapies ». Chaque satrapie est dirigée par un « satrape », représentant à la fois les Perses et la population d’origine. L’Empire jouissait d’une position stratégique dans le commerce du luxe entre l’Asie et les territoires de la Grèce antique, ce qui lui permit de financer de somptueuses architectures aux influences multiples. Au 4e siècle av. J.-C, Alexandre le Grand conquit en seulement 10 ans tout l’Empire perse, créant ainsi la civilisation hellénistique.

Les sites perses achéménides à visiter en Iran :

  • Le tombeau de Cyrus II
  • Le château de Suse
  • Le palais de Persépolis
  • La nécropole royale de Naqsh-e Rostam

Découvrez ces sites dans ce voyage sur mesure en Iran.


 

10 – Les Khmers, Cambodge

La domination khmère, qui s’étendait sur la péninsule indochinoise du 9e siècle au 13e siècle, aurait, elle aussi, disparue à la suite d’un dérèglement climatique. Fins architectes, les Khmers ont légué au monde l’impressionnante cité d’Angkor, célèbres pour ses temples d’influences hindoues et bouddhistes aujourd’hui engloutis par la jungle. Témoin de la richesse khmère, la majestueuse capitale urbanisée autour d’un réseau hydraulique aurait été abandonnée après une interminable sécheresse, fatale pour l’économie. Les chercheurs avancent également que la déforestation régionale, favorable à la culture du riz, serait responsable de la perturbation des moussons. Adepte de l’animisme et du culte des ancêtres, l’ethnie représenterait 90% de la population cambodgienne actuelle.

Les sites khmers à visiter au Cambodge : 

  • La cité d’Angkor – le complexe d' Angkor Wat et Angkor Thom
  • La pyramide de Koh Ker
  •  La cité-monastère de Preah Khan   

Découvrez nos voyages sur mesure au Cambodge.