Magazine Coronavirus : Mesures et restrictions par destination

11/03/2020
Suite aux mesures de confinement prises en France et en Belgique, nous avons reporté tous les voyages à des dates plus lointaines. Nous continuerons cependant dans la mesure du possible d'actualiser l'article ci-dessous, à mesure que les pays ré-ouvrent leurs frontières. Nous avons compilé ces informations concernant les mesures prises par les pays en lien avec l'épidémie de coronavirus. Vous trouverez ci-dessous une liste des destinations Continents Insolites et le détail des restrictions qui peuvent s'appliquer. La situation évoluant quotidiennement, elles ne peuvent engager la responsabilité de Continents Insolites. Pour vous informer au mieux, si vous avez un projet de voyage en cours ou à venir, nous vous invitons à prendre contact avec votre travel designer. 

 Dernière mise à jour le 01/07/2020 

 

EUROPE

  • Italie : L'Italie a ouvert ses frontières sans conditions depuis le 3 juin.

  • Portugal : Le Portugal a ouvert ses frontières sans conditions. Exception pour les Açores et Madère qui ouvrent leurs portes à partir du 1er juillet sous présentation d'un test négatif effectué moins de 72h avant le vol.

  • Croatie : La Croatie accueille tous les voyageurs sur présentation d'une réservation et de ce formulaire à remplir ici : https://entercroatia.mup.hr/

  • Grèce : A partir du 1er juillet, et sauf dégradation de la situation sanitaire en Grèce ou dans le pays de provenance, les autorités grecques ont annoncé qu’elles ne pratiqueront que des tests aléatoires à l’arrivée des voyageurs. Les voyageurs européens sont priés de pré-remplir un document avant leur arrivée par voie aérienne.

  • Slovénie : Le Slovénie ouvre ses frontières à certains pays excluant la Belgique et la France. Pas encore de date de révision annoncée. 

  • Polynésie française : Dès le 15 juillet, les voyageurs doivent fournir un certificat médical et passer un test 72h avant l'embarquement pour séjourner en Polynésie française. La compagnie aérienne Air Tahiti Nui a annoncé que ses vols pourraient à nouveau passer par les Etats-Unis. 

  • Ecosse : À partir du 8 juin 2020, les visiteurs qui entrent au Royaume-Uni doivent fournir leurs coordonnées et ne sont pas autorisés à quitter l'endroit où ils séjournent pendant les 14 premiers jours de leur arrivée.

  • Finlande : La règle de base pour l’entrée sur le territoire finlandais demeure que seuls les Finlandais et les étrangers titulaires d'un permis de séjour permanent peuvent entrer en Finlande, ainsi que les citoyens de l'UE ou les personnes titulaires d'un permis de séjour en cours de validité dans un État membre de l'UE sur le chemin du retour vers leur pays d'origine. Il y a des vols directs entre Helsinki et l’Europoe et le trafic de ferry sur la mer Baltique reprend également progressivement. Après l'arrivée en Finlande, l'auto-quarantaine est requise pendant 14 jours. 

  • Irlande : L’accès au territoire irlandais est possible pour les voyages essentiels, via les ports maritimes (Dublin, Rosslare, Cork) et les aéroports internationaux (Dublin, Cork, Shannon). Toute personne arrivant en Irlande depuis l’étranger (à l’exception de l’Irlande du Nord) doit se soumettre à une quarantaine (isolement) de 14 jours. Irlande du Nord : Pour les ressortissants belges, les déplacements non-essentiels hors de la Belgique sont interdits jusqu'au 7 juin inclus.

  • Islande : A compter du 15 juin, l’Islande mettra fin à cette mesure d’auto-confinement. Cependant, pour éviter une seconde vague de contamination, le pays nordique devrait soumettre aux voyageurs arrivant sur son sol un test au coronavirus. Le test ne serait gratuit que pour les 15 premiers jours d'ouverture soit jusqu'au 29 Juin. Ce test pourrait coûter entre 175€ et 320€. Les touristes devront également télécharger une application de dépistage dès leur arrivée. 

  • Norvège : Les frontières de la Norvège restent fermées à toute personne, excepté aux citoyens norvégiens et aux ressortissants étrangers détenant un permis de séjour ou de travail. La situation générale est en cours d'évolution et les conseils aux voyageurs étrangers seront actualisés les 15 juin et 20 juillet. 

  • Russie : Fermeture des frontières jusqu'au 1 er mai.

  • Suède : Aucune mesure engagée.

AMÉRIQUE DU NORD

  • Canada : Depuis le 18 mars, les mesures suivantes sont en vigueur à l’entrée des frontières canadiennes : Interdiction d’entrée sur le territoire pour les ressortissants non canadiens. Cette mesure prévoit un certain nombre d’exceptions selon le statut des voyageurs concernés, dont les résidents permanents et, depuis le 26 mars, les travailleurs temporaires et les titulaires d’un permis d’études. A ce stade, cette mesure ne s’applique pas aux vols en provenance des États-Unis, du Mexique, des Caraïbes et de Saint-Pierre-et-Miquelon. Seuls quatre aéroports canadiens acceptent les vols internationaux – l’aéroport Pearson de Toronto, l’aéroport Montréal-Trudeau, l’aéroport international de Vancouver et l’aéroport international de Calgary. En plus de ces mesures, depuis le 21 mars, la frontière terrestre entre les Etats-Unis et le Canada est également fermée pour tous les déplacements à caractère non-essentiel.

  • Etats-Unis : L’accès au territoire américain est interdit aux étrangers qui ont séjourné durant les 14 derniers jours en Europe (sauf Royaume-Uni), en Chine (mesure en vigueur depuis le 2/02/2020) et en Iran (mesure en vigueur depuis le 1/03/2020).

AMÉRIQUE LATINE

  • Argentine : Depuis le 15 mars : interdiction d’entrée en Argentine (par voie aérienne, terrestre ou maritime), pour tous les étrangers non-résidents en Argentine. Le gouvernement a interdit jusqu’en septembre prochain aux compagnies aériennes et agences de voyage de vendre des billets d’avions domestiques ou internationaux, dans, vers ou depuis le pays, alors que la pandémie de Covid-19 continue de s’y développer.

  • Bolivie : Les autorités boliviennes ont annoncé la fermeture des frontières terrestres à compter de jeudi 19 mars à 23h59 (heure locale). Seuls les ressortissants boliviens et les étrangers résidents pourront entrer sur le territoire, en se soumettant aux mesures de détection des symptômes du Covid -19; ainsi que la suspension de tous les vols internationaux en provenance et à destination de la Bolivie à compter du vendredi 20 mars à 23h59 (heure locale).

  • Brésil : Les voyageurs provenant de l’UE ne peuvent plus entrer au Brésil, mais le transit aéroportuaire de Belges depuis d’autres pays d’Amérique du Sud vers l’Europe reste par contre possible pour l’instant. Les frontières terrestres du Brésil avec tous les pays voisins ont été fermées pour l’entrée des étrangers non-résidents et assimilés. Il n’est plus qu’exceptionnellement possible d’entrer au Brésil par la voie terrestre pour ensuite regagner l’Europe par un aéroport international.

  • Chili : Frontières terrestres, maritimes et aériennes fermées depuis le 18 mars. 

  • Colombie : La Colombie ferme ses frontières jusqu’au 31 août 2020.

  • Costa Rica : A partir du 18 mars à minuit, il ne sera plus possible aux étrangers d’entrer dans le pays. La sortie du pays sera toujours possible pourvu que les compagnies aériennes maintiennent leurs vols. Afin d’éviter au maximum la contagion par le Covid-19, les autorités costariciennes ont annoncé le 23 mars 2020 des mesures plus fortes dont la fermeture des plages, fermeture des églises et centres de culte religieux et la perte du statut migratoire des résidents et personnes avec un statut migratoire légal qui quittent le pays. Des restrictions sanitaires de circulation de véhicules entrent également en vigueur entre 22h et 5h à partir du mardi 24 mars 2020. 

  • Cuba : Les autorités cubaines ont annoncé qu’à compter du 24 mars et pour une durée de 30 jours, les étrangers non-résidents ne pourraient plus entrer sur le territoire cubain. 

  • Equateur : Il vous est demandé de remplir un questionnaire pour attester de votre bonne santé avant l'embarquement.

  • Guatemala : Les citoyens européens, ainsi que les voyageurs en provenance d'Europe se voient refuser l'entrée au Guatemala.

  • Mexique : Aucune mesure engagée.

  • Panama : Aucune mesure engagée.

  • Pérou : Le gouvernement péruvien a annoncé que l’ouverture des frontières et la reprise des vols internationaux devraient avoir lieu entre septembre et octobre 2020.

AFRIQUE

  • Botswana : Le gouvernement botswanais a annoncé que les voyages à partir et vers les pays à haut risque sont interdits. Ces pays sont l’Autriche, l’Australie, la Belgique, le Canada, la Chine, la Tchétchénie, le Danemark, la France, l’Allemagne, le Japon, l’Iran, l’Italie, les Pays-Bas, la Norvège, le Portugal, l’Espagne, la Suède, la Suisse, le Royaume Uni et les Etats-Unis. Tous les non-citoyens et non-résidents se verront refuser l’entrée à toutes les frontières du Botswana. Les Botswanais et résidents revenant de ces pays seront mis en quarantaine obligatoire pendant 14 jours. 

  • Ethiopie : Depuis le 20 mars, tous les passagers arrivant en Ethiopie sont envoyés en quarantaine pendant 14 jours dans un hôtel désigné par les autorités et aux frais des passagers.

  • Kenya : Le 22 mars les autorités kenyanes ont annoncé la suspension de tous les vols internationaux à partir de mercredi 25/03 (23h59).

  • Madagascar : A partir du jeudi 19 mars à 23h59, tous les vols internationaux ont été suspendus pendant 30 jours. Toutes les personnes qui sont arrivées à Madagascar quelques jours avant cette date seront mises en quarantaine.

  • Maroc : Le Maroc a décrété l’état d’urgence sanitaire le 20 mars 2020 et invité la population à limiter ses déplacements. Les voyages vers le Maroc et au départ du Maroc sont donc tous suspendus jusqu’à nouvel ordre.

  • Namibie : La Namibie a cessé de délivrer les visas aux Belges, aucun visa d’entrée ne sera accordé aux Belges aux frontières namibiennes (frontières terrestres, aériennes et maritimes), jusqu’à nouvel ordre. Le 15 mars, la Namibie a interdit tout vol des compagnies aériennes Qatar Airlines, Ethiopian Airlines et Lufthansa. Plus aucun lien avec l’Europe n’est encore disponible, et ceci pour une période de 30 jours. Quitter la Namibie avec pour destination la Belgique pourrait encore se faire via l’Afrique du Sud et l’Angola. Les postes frontières terrestres avec l’Afrique du Sud restent ouvertes.

  • Ouganda : L’aéroport d’Entebbe est fermé depuis le 22 mars pour tous les vols internationaux normaux avec passagers, sauf les vols cargo, des Nations unies et les vols « d’urgence ». Les frontières terrestres sont également fermées. Tout voyage vers et depuis l’Ouganda est désormais impossible. Ces mesures sont valables pendant 32 jours.

  • Rwanda :Les autorités rwandaises ont adopté des mesures de précaution pour tous les voyageurs arrivant dans le pays qui seront systématiquement soumis à un contrôle à l’entrée. Le screening consiste en un questionnaire pour dépister les éventuels symptômes du virus et la prise de température. Un voyageur qui provient d’un pays ayant connu un cas de COVID-19 et qui présente des symptômes du virus est considéré comme un cas suspect et emmené dans une unité d’isolement à l’hôpital le plus proche avant d’être soumis à un test laboratoire

  • TanzanieÀ partir du 23 mars, tous les voyageurs en provenance d’un pays touché par le coronavirus devront se soumettre à une quarantaine obligatoire de 14 jours au sein d’une zone désignée par le gouvernement, à leurs propres frais. Des mesures de contrôle sont en place dans tous les aéroports. 

  • Zimbabwe : Du 30 mars au 20 avril (21 jours), tous les vols internationaux à destination et en provenance du Zimbabwe sont suspendus en raison du lockdown imposé à travers le pays. 

  • Afrique du Sud : Le pays a été mis en confinement stricte depuis le 26 mars 2020 (niveau 5). Il sera détendu à partir de vendredi 1er Mai en passant au niveau 4, cet assouplissement est un effort du gouvernement pour graisser progressivement les rouages de l'économie et débloquer une partie de la production locale pour la consommation locale et l'exportation.

PROCHE ET MOYEN-ORIENT

  • Egypte : Plusieurs milliers de personnes ont été testées positives au COVID-19 en Egypte. Depuis le 19 mars, l’Egypte a fermé tous les aéroports pour des vols passagers, à l'exclusion de vols exceptionnels permettant le départ des touristes.  Entre temps un couvre-feu a été instauré dans tout le pays et des mesures encore plus restrictives sont en considération afin de limiter la propagation du virus. Tout touriste qui serait encore en Egypte est appelé à quitter le pays sans délai, dans la mesure où c'est encore possible, et entre temps à rester strictement confiné. 

  • Iran : L’Iran a fermé ses frontières jusqu'à nouvel ordre et certaines compagnies aériennes suspendent leurs vols de ou vers l’Iran. 

  • Jordanie : A partir du 18 mars, les autorités jordaniennes imposeront un confinement total en Jordanie . Pour rappel, à partir du mardi 17 mars tous les vols de et vers la Jordanie ont déjà été annulés et ce, pour une durée indéterminée. Toutes les frontières terrestres et maritimes ont déjà été fermées.

  • Oman : Tous les visas touristiques sont suspendus pour une période d'un mois à compter du 15 mars 2020. Tous les navires de croisière sont interdits d'entrée dans les ports omanais pour une période d'un mois, à partir du 15 mars 2020.

  • Israël et Palestine : Les visiteurs étrangers ne peuvent plus entrer dans le teritoire.

  • Emirats Arabes Unis : Tous les types de visas d'entrée sur le territoire des Emirats Arabes Unis sont suspendus à l'exception des visas d'entrée diplomatiques (détenteurs de passeports diplomatiques uniquement). La décision s'applique également aux personnes qui ont déjà obtenu un visa et à celles qui ont demandé un visa à leur arrivée. Tous ceux-ci ne pourront pas entrer aux Emirats.

ASIE

  • Bhoutan : Le gouvernement du Bhoutan a décidé de refuser à tous les touristes entrants l'accès à son territoire. Les mesures prises par les autorités du Bhoutan ont également un impact sur les trajets entre le Bhoutan et la Chine. 

  • Birmanie : La Birmanie a introduit des procédures de contrôle aux points frontières pour les personnes en provenance de Chine. 

  • Cambodge : Le Cambodge a introduit des procédures de contrôle aux points frontières pour les personnes en provenance de Chine.

  • Chine : A partir du 28 mars à minuit, la Chine suspend temporairement et totalement l’accès à son territoire à tous les étrangers. Ceci s’applique aux personnes disposant d’un visa chinois valable à cette date, aux personnes disposant d’un permis de résidence chinois, ainsi qu’aux personnes qui auraient souhaité voyager en recourant à certaines mesures habituelles de transit sans visa.

  • Inde : Le confinement total est prolongé jusque fin mai 2020. La validité des visas est toujours suspendue jusqu'à nouvel ordre.

  • Indonésie : Depuis le 2 avril 2020, les frontières indonésiennes sont fermées à tous les étrangers, à l’exception des personnes disposant d’un permis de résidence valide (KITAS/KITAP), des diplomates, des personnes en mission officielle et des équipages (air, mer, transports terrestres) pour lesquelles des conditions sont d’application.

  • Japon : Les Français et les Belges sont maintenant interdits d'entrée au Japon. 

  • Laos : Le Laos a introduit des procédures de contrôle aux points frontières pour les personnes en provenance de Chine. Le Laos a mis en place une détection des symptômes à l’arrivée sur le territoire, notamment des contrôles de température, et demande à tous les voyageurs de mener une période d'auto-surveillance de 14 jours.

  • Mongolie : Les autorités mongoles ont suspendu le 11 mars toutes les liaisons aériennes et ferroviaires internationales jusqu’au 30 juin inclus. Toutes les frontières sont fermées pour les étrangers. Il se peut que cette mesure soit prolongée. Les ambassades et consulats mongols à l’étranger ont suspendu la délivrance de visas pour la Mongolie. Les déplacements vers et depuis la Mongolie sont donc impossibles actuellement.  

  • Népal : Le gouvernement du Népal a décidé de suspendre temporairement le visa à l'arrivée pour tous les voyageurs. Les voyageurs en possession d'un visa prioritaire doivent présenter, dès leur arrivée, un certificat sanitaire récemment délivré attestant qu'ils ne sont pas infectés par COVID-19. Le certificat sanitaire doit être récemment produit au maximum sept jours avant l'heure d'arrivée au Népal.

  • Ouzbékistan :  Le gouvernement a décidé de fermer toutes ses frontières à partir du 16 mars. L'Ouzbekistan arrête temporairement tous les vols internationaux arrivant sur Tashkent ou autres villes ouzbeks jusqu’à 5 avril 2020.

  • Sri Lanka : Vu l’urgence de santé publique de portée internationale de la pandémie de coronavirus (COVID-19), les autorités du Sri Lanka ont décidé de refuser l’accès au territoire à tous les touristes entrants et ce jusqu'à nouvel ordre. L’ensemble des aéroports du pays sont dès lors fermé pour tous les vols entrants.  Il est encore possible de quitter le territoire sur l’un des très rares vols sortants. Les autorités locales ont ainsi mis en place un couvre-feu durant duquel les déplacements sont interdis. Toutes les activités de plein air doivent être évitées, sauf pour obtenir de la nourriture et des soins médicaux.

  • Thaïlande : Les autorités thaïlandaises ont décidé la mise en place de l’état d’urgence à compter du 26 mars, interdisant, sauf exceptions très limitées, l’entrée sur le territoire thaïlandais des ressortissants étrangers. Dans ce cadre, les seuls étrangers qui sont autorisés à entrer en Thaïlande sont notamment ceux ayant un permis de travail, munis d’un certificat médical « fit to fly » Ils pourront être soumis à des mesures restrictives (quatorzaine, traçage mobile). Les personnes ne remplissant pas ces conditions (conjoints de ressortissants thaïlandais, personnes retraitées, étudiants, détenteurs d’autres types de visa de long séjour) seront systématiquement interdites d’entrée sur le territoire thaïlandais. A compter du 1er avril et jusqu’à nouvel ordre, les transits aéroportuaires internationaux ne sont plus possibles. Du 4 au 6 avril inclus l’ensemble des vols passagers sont interdits d’accès au territoire thaïlandais (sauf vols spéciaux). Par ailleurs, les frontières terrestres sont fermées à l’entrée et la sortie du territoire. Les liaisons aériennes intérieures sont d’ores et déjà réduites et pourraient être suspendues.

  • Vietnam : Les autorités vietnamiennes annoncent qu’à compter du 15 mars à 12:00, toute personne en provenance de l’espace Schengen, ou ayant séjourné ou transité dans l’espace Schengen dans les 14 jours, se verra refuser l’accès au territoire vietnamien. Une quarantaine stricte de 14 jours est obligatoire pour tous les voyageurs en provenance de l’Iran ou de la Corée du Sud ou qui y étaient dans les 14 jours précédant leur arrivée au Vietnam. Cette décision s'applique également aux visiteurs ayant effectué un transit via l'un de ces pays. Le Vietnam interdit l’accès de son territoire aux voyageurs en provenance ou ayant transité par la Chine.

OCÉANIE

  • Australie : L’Australie impose une période de quarantaine de 14 jours pour les voyageurs arrivant de la République de Corée et de n'importe quelle partie de la Chine continentale ou de l'Iran.

  • Nouvelle-Zélande : A compter du 19 mars 23h59 (heure locale), tous les ressortissants étrangers se verront refuser l’entrée en Nouvelle-Zélande, à l’exception des résidents permanents, qui devront s’astreindre à une période d’isolement chez eux pendant 14 jours après leur arrivée. Compte tenu de ces mesures, il est recommandé de différer les déplacements en Nouvelle Zélande jusqu’à nouvel ordre.