ouzbekistan SURVOL DE LA MER D'ARAL

A bord d'un petit avion AN-2, vous survolez la mythique et malheureuse mer d'Aral. Vous découvrez de haut son cimetère de bateaux fantomatiques dans un paysage lunaire. Située à cheval entre le Kazakhstan et l’Ouzbékistan, la mer d’Aral, forte de 66 000 km², était autrefois le quatrième lac salé du monde. Mais à compter de 1960, les Soviétiques commencèrent à détourner les deux rivières qui l’alimentaient afin d’irriguer les champs de coton, en provoquant l'assèchement. Peu à peu, la mer a laissé place à de grandes étendues désertiques. Depuis la construction d’un barrage en 2005, l’eau commence à remonter, et avec elle l’espoir des habitants.

Une pépite découverte, testée et approuvée par :

Amoureux des villes bouillonnantes que sont Sao Paulo, Beyrouth, Jakarta ou encore Téhéran, Jean-Charles Ben Sichou est aussi ébloui par les paysages dans lesquels il lui a été donné de s'immerger : le désert du Sahara, la forêt amazonienne, les plages du Kerala, les wadis d'Oman ou les volcans indonésiens sont autant de cadres dont il parle avec passion.