Iran De Téhéran à Kerman : villes et déserts

Votre voyage En substance…

Un voyage débutant à Téhéran, la capitale et se terminant à Ispahan le joyau de l'Iran. Chaque étape est une plongée dans la richesse historique et culturelle du pays. Les musées de Téhéran, les villes du désert que sont Kashan, Yazd et Kerman, le raffinement de Shiraz, l'impressionnant site de Persépolis. Pour une fin en apothéose à Ispahan et ses merveilles architecturales.

  • Pays : Iran
  • Durée : 12 jours
  • Prix : A partir de 3500 € par personne
  • EUROPE - TEHERAN
    Jour 1

    Vol International à destination de Téhéran. La capitale iranienne n’a pas le lustre d’anciennes cités comme Shiraz ou Ispahan, mais c’est une ville pleine de vie qui fait de sa jeunesse un atout. Elle possède néanmoins de beaux monuments d’époque Qadjar (1786-1925), comme le palais du Golestan, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

    Jour 1 EUROPE - TEHERAN

    Vol International à destination de Téhéran. La capitale iranienne n’a pas le lustre d’anciennes cités comme Shiraz ou Ispahan, mais c’est une ville pleine de vie qui fait de sa jeunesse un atout. Elle possède néanmoins de beaux monuments d’époque Qadjar (1786-1925), comme le palais du Golestan, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

  • Yazd

    TEHERAN - YAZD
    Jour 2

    Journée consacrée à la découverte de la capitale iranienne. Mégalopole de presque 13 millions d’habitants, Téhéran est située sur les contreforts de l’Elborz dont les sommets enneigés bordent le Nord de la capitale. Ville moderne et bouillonante, Téhéran abrite des musées aux abondantes collections permettant de se familiariser avec la richesse historique et culturelle du pays. Visite du palais Golestan, un chef d'œuvre de l'ère kadjare dont les bâtiments remontent à l'époque Qadjare au 19*e siècle et se trouvent dans un joli jardin. Le musée des bijoux se situe dans les sous-sols de la banque Meilli. Ses horaires d'ouverture varient assez fréquemment, il n'est donc pas certain que vous puissiez le visiter. Fondée en 1955, la collection est l'une des plus riches au monde car elle regroupe des bijoux accumulés depuis les Safavides au 16ème siècle. Pierres précieuses à foison, couronnes, diadèmes, vaisselle précieuse, les pièces maitresses sont principalement le trône du paon, un globe terrestre et le daria-e-nur (montagne de lumière), un diamant de 182 carats. Temps libre dans le bazar. En fin d'après-midi, transfert à l'aéroport de Téhéran-Mehrabad pour le vol intérieur vers Yazd. La ville se trouve à la lisière de l’immense désert du Dasht-é Kavir. Depuis des siècles, elle a su déjouer la sécheresse et la désolation de la région grâce sa maîtrise ingénieuse de l’eau. Oasis au milieu du désert, elle a conservé son architecture traditionnelle faite de briques et de pisée et d’où émergent ça et là ses coupoles émaillées d’un bleu éclatant.

    Jour 2 TEHERAN - YAZD

    Journée consacrée à la découverte de la capitale iranienne. Mégalopole de presque 13 millions d’habitants, Téhéran est située sur les contreforts de l’Elborz dont les sommets enneigés bordent le Nord de la capitale. Ville moderne et bouillonante, Téhéran abrite des musées aux abondantes collections permettant de se familiariser avec la richesse historique et culturelle du pays. Visite du palais Golestan, un chef d'œuvre de l'ère kadjare dont les bâtiments remontent à l'époque Qadjare au 19*e siècle et se trouvent dans un joli jardin. Le musée des bijoux se situe dans les sous-sols de la banque Meilli. Ses horaires d'ouverture varient assez fréquemment, il n'est donc pas certain que vous puissiez le visiter. Fondée en 1955, la collection est l'une des plus riches au monde car elle regroupe des bijoux accumulés depuis les Safavides au 16ème siècle. Pierres précieuses à foison, couronnes, diadèmes, vaisselle précieuse, les pièces maitresses sont principalement le trône du paon, un globe terrestre et le daria-e-nur (montagne de lumière), un diamant de 182 carats. Temps libre dans le bazar. En fin d'après-midi, transfert à l'aéroport de Téhéran-Mehrabad pour le vol intérieur vers Yazd. La ville se trouve à la lisière de l’immense désert du Dasht-é Kavir. Depuis des siècles, elle a su déjouer la sécheresse et la désolation de la région grâce sa maîtrise ingénieuse de l’eau. Oasis au milieu du désert, elle a conservé son architecture traditionnelle faite de briques et de pisée et d’où émergent ça et là ses coupoles émaillées d’un bleu éclatant.

    Yazd
  • YAZD
    Jour 3

    Journée consacrée à la découverte de Yazd et de son histoire. La vieille ville classée au patrimoine mondial par l’Unesco est un véritable dédale de ruelles ouvrant sur des maisons traditionnelles, le bazar, des citernes, des passages voûtés et autres perles architecturales. La mosquée Djomeh en est le joyau grâce à sa superbe décoration émaillée et son architecture particulière datant du 14ème siècle. Vous prendrez le temps de flâner dans le bazar. Puis visite​ de la résidence du gouverneur Dowlat Abad, datant du 18ème siècle, où il est agréable de boire le thé dans ses jardins fleuris​.​ Yazd abrite également la plus grande communauté zoroastrienne du pays. Le zoroastrisme appelé aussi mazdéisme est l’une des plus anciennes religions d'Iran. Déjà présente sous les Achéménides sous le nom de mazdéisme, religion d’Etat sous les Sassanides, elle est aujourd’hui pratiquée par quelques 100 000 fidèles dans l’ensemble du pays. Visite des deux sites Zoroastriens les plus importants: le temple du feu et les tours du silence. Dans ce temple, le feu sacré des Zoroastriens brûle depuis l’an 470. Un petit musée y est accolé qui explique les principales traditions de cette très ancienne religion et la vénération du prophète Ahura Mazda (Zoroastre). En bordure de la ville, les tours du silence témoignent des pratiques funéraires des Zoroastriens : ceux-ci y déposaient les corps des défunts pour le décharnement par les vautours. Vous découvrez ​également ​un moulin à henné, cette poudre servant à tatouer les mains des femmes et à colorer les cheveux. Elle est obtenue à partir du buisson à henné (Lawsonia inermis).

    Jour 3 YAZD

    Journée consacrée à la découverte de Yazd et de son histoire. La vieille ville classée au patrimoine mondial par l’Unesco est un véritable dédale de ruelles ouvrant sur des maisons traditionnelles, le bazar, des citernes, des passages voûtés et autres perles architecturales. La mosquée Djomeh en est le joyau grâce à sa superbe décoration émaillée et son architecture particulière datant du 14ème siècle. Vous prendrez le temps de flâner dans le bazar. Puis visite​ de la résidence du gouverneur Dowlat Abad, datant du 18ème siècle, où il est agréable de boire le thé dans ses jardins fleuris​.​ Yazd abrite également la plus grande communauté zoroastrienne du pays. Le zoroastrisme appelé aussi mazdéisme est l’une des plus anciennes religions d'Iran. Déjà présente sous les Achéménides sous le nom de mazdéisme, religion d’Etat sous les Sassanides, elle est aujourd’hui pratiquée par quelques 100 000 fidèles dans l’ensemble du pays. Visite des deux sites Zoroastriens les plus importants: le temple du feu et les tours du silence. Dans ce temple, le feu sacré des Zoroastriens brûle depuis l’an 470. Un petit musée y est accolé qui explique les principales traditions de cette très ancienne religion et la vénération du prophète Ahura Mazda (Zoroastre). En bordure de la ville, les tours du silence témoignent des pratiques funéraires des Zoroastriens : ceux-ci y déposaient les corps des défunts pour le décharnement par les vautours. Vous découvrez ​également ​un moulin à henné, cette poudre servant à tatouer les mains des femmes et à colorer les cheveux. Elle est obtenue à partir du buisson à henné (Lawsonia inermis).

  • YAZD - SAR YAZD - KERMAN
    Jour 4

    Journée de route pour rejoindre Kerman. Vous entrez dans le cœur du désert iranien, océan minéral aux crêtes de granit d'où surgissent ça et là quelques oasis marqués par la culture du palmier dattier. En chemin, arrêt au caravansérail Zein-O-Din. Datant des Safavides, ce lieu a été restauré. C'est aujourd'hui une auberge qui accueille les voyageurs, mais au confort très simple. Au milieu du désert, l'endroit est idéal pour un thé, vous y serez plongés dans l'époque des Routes de la Soie et des voyageurs en Orient.

    Jour 4 YAZD - SAR YAZD - KERMAN

    Journée de route pour rejoindre Kerman. Vous entrez dans le cœur du désert iranien, océan minéral aux crêtes de granit d'où surgissent ça et là quelques oasis marqués par la culture du palmier dattier. En chemin, arrêt au caravansérail Zein-O-Din. Datant des Safavides, ce lieu a été restauré. C'est aujourd'hui une auberge qui accueille les voyageurs, mais au confort très simple. Au milieu du désert, l'endroit est idéal pour un thé, vous y serez plongés dans l'époque des Routes de la Soie et des voyageurs en Orient.

    PARS

    A l'entrée de la ville, à 7 minutes du centre et de l'aéroport. De grande taille et au standard international. Grand immeuble moderne, avec un vaste espace vert autour. Spacieux, avec sol en marbre.

  • KERMAN - MAHAN - RAYEN - KERMAN
    Jour 5

    Journée d'excursion dans les environs de Kerman. Capitale de la région du même nom et la plus aride du pays se situe à 1860 mètres d'altitude. Kerman s'est enrichie au fil des siècles grâce à sa situation sur les routes caravanières entre la Perse, l'Asie Centrale, l'Inde et la Chine. C'est aussi un important centre agricole (culture de céréales, dattes, oranges et pistaches) ainsi qu'un centre renommé pour ses tapis de la minorité baloutche. Arrêt au village de Mahan, niché au creux d'une oasis. On y découvre un mausolée du 15ème siècle construit par un souverain musulman pour abriter la dépouille de Shah Nematollah Vali, le créateur d'une confrérie soufie encore importante de nos jours. S'y trouvent aussi les très beaux jardins de Shahzadeh, le meilleur exemple de l'amour des Iraniens pour les jardins et l'eau, véritable paradis au milieu d'une région aride. Poursuite de la route vers Rayen qui possède une belle citadelle typique du désert en pisée et datant des Sassanides.

    Jour 5 KERMAN - MAHAN - RAYEN - KERMAN

    Journée d'excursion dans les environs de Kerman. Capitale de la région du même nom et la plus aride du pays se situe à 1860 mètres d'altitude. Kerman s'est enrichie au fil des siècles grâce à sa situation sur les routes caravanières entre la Perse, l'Asie Centrale, l'Inde et la Chine. C'est aussi un important centre agricole (culture de céréales, dattes, oranges et pistaches) ainsi qu'un centre renommé pour ses tapis de la minorité baloutche. Arrêt au village de Mahan, niché au creux d'une oasis. On y découvre un mausolée du 15ème siècle construit par un souverain musulman pour abriter la dépouille de Shah Nematollah Vali, le créateur d'une confrérie soufie encore importante de nos jours. S'y trouvent aussi les très beaux jardins de Shahzadeh, le meilleur exemple de l'amour des Iraniens pour les jardins et l'eau, véritable paradis au milieu d'une région aride. Poursuite de la route vers Rayen qui possède une belle citadelle typique du désert en pisée et datant des Sassanides.

    PARS

    A l'entrée de la ville, à 7 minutes du centre et de l'aéroport. De grande taille et au standard international. Grand immeuble moderne, avec un vaste espace vert autour. Spacieux, avec sol en marbre.

  • Shiraz

    KERMAN - SARVESTAN - NEYRIZ - SHIRAZ
    Jour 6

    Route pour rejoindre Shiraz. Arrêt à Sarvestan pour y visiter le palais sassanide. Les quelques vestiges encore présents appartiennent à un temple du feu construit au début de l'époque islamique. En cours de route, arrêt également au lac de sel et continuation vers Shiraz. Capitale de la province du Fars, le pays des perses, le cœur de l’Iran antique. A l’encontre des autres villes d’Iran, plus traditionalistes, Shiraz est une ville ouverte, décontractée, qui fut la patrie de la poésie persane et celle où l’on produisait le fameux vin de Shiraz. Moins monumentale qu’Ispahan, elle a gardé quelques édifices anciens qui subsistent au milieu du tissu moderne de la ville.

    Jour 6 KERMAN - SARVESTAN - NEYRIZ - SHIRAZ

    Route pour rejoindre Shiraz. Arrêt à Sarvestan pour y visiter le palais sassanide. Les quelques vestiges encore présents appartiennent à un temple du feu construit au début de l'époque islamique. En cours de route, arrêt également au lac de sel et continuation vers Shiraz. Capitale de la province du Fars, le pays des perses, le cœur de l’Iran antique. A l’encontre des autres villes d’Iran, plus traditionalistes, Shiraz est une ville ouverte, décontractée, qui fut la patrie de la poésie persane et celle où l’on produisait le fameux vin de Shiraz. Moins monumentale qu’Ispahan, elle a gardé quelques édifices anciens qui subsistent au milieu du tissu moderne de la ville.

    Shiraz
  • SHIRAZ
    Jour 7

    Visite en matinée de la mosquée Nazir o-Molk, ses faïences roses, typiques de la ville et les jolies vitraux de sa salle de prière. La maison Narendjestan date du 19e siècle, devant un joli jardin persan, c'est un admirable témoin architectural de cette époque où les influences occidentales se mêlaient à l'art décoratif traditionnel. La madrasa du Khan dans la vieille ville est un sublime exemple d'école coranique, ouvert aux non musulmans et à l'atmosphère paisible propice au recueillement. Déambulation dans le bazar de Shiraz, ses allées colorées et ses boutiques d'artisanat. En fin de journée, découverte du jardin Bagh-e Eram, un très joli parc où les jeunes et les familles aiment venir se reposer au frais, admirer les rosiers et déguster une glace dans la maison de thé.

    Jour 7 SHIRAZ

    Visite en matinée de la mosquée Nazir o-Molk, ses faïences roses, typiques de la ville et les jolies vitraux de sa salle de prière. La maison Narendjestan date du 19e siècle, devant un joli jardin persan, c'est un admirable témoin architectural de cette époque où les influences occidentales se mêlaient à l'art décoratif traditionnel. La madrasa du Khan dans la vieille ville est un sublime exemple d'école coranique, ouvert aux non musulmans et à l'atmosphère paisible propice au recueillement. Déambulation dans le bazar de Shiraz, ses allées colorées et ses boutiques d'artisanat. En fin de journée, découverte du jardin Bagh-e Eram, un très joli parc où les jeunes et les familles aiment venir se reposer au frais, admirer les rosiers et déguster une glace dans la maison de thé.

  • SHIRAZ - PERSEPOLIS - PASARGADES - ISPAHAN
    Jour 8

    Vous faites la route jusqu'à Ispahan accompagnés de votre chauffeur privé ainsi que votre guide francophone privé. En chemin, excursion à Persépolis, le plus grand site antique du pays, dont les ruines disposées sur une terrasse dominent la plaine de Ravsh. Capitale choisie par Darius Ier au 6ème siècle pour y édifier un ensemble de palais, le site a conservé de nombreux vestiges en place, vaste dédale de colonnes, portiques, et reliefs sculptés dans la pierre aux motifs incessamment répétés, magnifiant la grandeur et la diversité de l’empire perse achéménide. A Pasargades, on s'arrête pour admirer le mausolée du père de l’empire perse, Cyrus II, et la puissante forteresse de Tall-e Takht.

    Jour 8 SHIRAZ - PERSEPOLIS - PASARGADES - ISPAHAN

    Vous faites la route jusqu'à Ispahan accompagnés de votre chauffeur privé ainsi que votre guide francophone privé. En chemin, excursion à Persépolis, le plus grand site antique du pays, dont les ruines disposées sur une terrasse dominent la plaine de Ravsh. Capitale choisie par Darius Ier au 6ème siècle pour y édifier un ensemble de palais, le site a conservé de nombreux vestiges en place, vaste dédale de colonnes, portiques, et reliefs sculptés dans la pierre aux motifs incessamment répétés, magnifiant la grandeur et la diversité de l’empire perse achéménide. A Pasargades, on s'arrête pour admirer le mausolée du père de l’empire perse, Cyrus II, et la puissante forteresse de Tall-e Takht.

    ABBASI

    Sans doute le plus bel hôtel d’Ispahan, voire même d’Iran, aménagé dans un caravansérail datant du 17ème siècle et restauré dans le style Qadjar du 19ème siècle qui glorifie la magnificence orientale. La grande cour intérieure est l’endroit idéal pour prendre le dîner, ou simplement le thé, l’ensemble étant dominé par la coupole bleue de la Madrasa su Shah située juste à côté.

  • ISPAHAN
    Jour 9 Jour 10

    Première journée de visite d’Ispahan et de ses richesses architecturales. Tout d’abord, vous visitez la mosquée du Vendredi, l’une des plus belles mosquées du pays. Depuis le 8ème siècle elle a connu une évolution constante de son architecture et elle est donc aujourd’hui un témoin majeur de l’art islamique. Poursuite de la visite jusqu’au mausolée d’Harunieh et ses peintures murales représentant le prophète et sa famille, une exception dans l'art islamique. De l’autre coté de la rivière, le quartier de Jolfa s’est établi au 17ème siècle en tant que quartier des arméniens chrétiens. Une communauté encore importante y vit aujourd’hui, jouissant de la liberté de culte. Elle est rassemblée autour de la cathédrale de Vank, subtil mélange d’architecture persane et de peintures murales d’inspiration italo-flamande.,Vous prendrez également le temps d’apprécier les berges aménagées du Zayandeh Rud, lieu de balades favori des Ispahanis et ses ponts anciens comme celui aux 33 arches, et le pont Khadju, tous les deux datant de 17ème siècle. Vous découvrirez la place royale, cœur de la ville, forte de ses quelques 500 mètres de longueur et de ses édifices sur les quatre cotés : la grande mosquée de l’Imam et sa majestueuse décoration de faïences bleues, le palais Ali Kapu, la petit mosquée Lotfollah joyaux de l’art persan et enfin le bazar et ses dédales de couloirs voûtés, s’étalant sur plusieurs kilomètres. Du temps libre dans le bazar vous permettra d’admirer la richesse artisanale de la ville et de faire vos emplettes de souvenirs. Enfin le palais Tchehel Sotun, dit « aux 40 colonnes » est l’un des rares témoins de l’architecture palatiale de l’époque. Au beau milieu d’un jardin, on se retrouve plongé dans une demeure digne des 1001 nuits, superbe image de l’art de vivre persan à l’époque safavide.

    Jour 9 à 10 ISPAHAN

    Première journée de visite d’Ispahan et de ses richesses architecturales. Tout d’abord, vous visitez la mosquée du Vendredi, l’une des plus belles mosquées du pays. Depuis le 8ème siècle elle a connu une évolution constante de son architecture et elle est donc aujourd’hui un témoin majeur de l’art islamique. Poursuite de la visite jusqu’au mausolée d’Harunieh et ses peintures murales représentant le prophète et sa famille, une exception dans l'art islamique. De l’autre coté de la rivière, le quartier de Jolfa s’est établi au 17ème siècle en tant que quartier des arméniens chrétiens. Une communauté encore importante y vit aujourd’hui, jouissant de la liberté de culte. Elle est rassemblée autour de la cathédrale de Vank, subtil mélange d’architecture persane et de peintures murales d’inspiration italo-flamande.,Vous prendrez également le temps d’apprécier les berges aménagées du Zayandeh Rud, lieu de balades favori des Ispahanis et ses ponts anciens comme celui aux 33 arches, et le pont Khadju, tous les deux datant de 17ème siècle. Vous découvrirez la place royale, cœur de la ville, forte de ses quelques 500 mètres de longueur et de ses édifices sur les quatre cotés : la grande mosquée de l’Imam et sa majestueuse décoration de faïences bleues, le palais Ali Kapu, la petit mosquée Lotfollah joyaux de l’art persan et enfin le bazar et ses dédales de couloirs voûtés, s’étalant sur plusieurs kilomètres. Du temps libre dans le bazar vous permettra d’admirer la richesse artisanale de la ville et de faire vos emplettes de souvenirs. Enfin le palais Tchehel Sotun, dit « aux 40 colonnes » est l’un des rares témoins de l’architecture palatiale de l’époque. Au beau milieu d’un jardin, on se retrouve plongé dans une demeure digne des 1001 nuits, superbe image de l’art de vivre persan à l’époque safavide.

    ABBASI

    Sans doute le plus bel hôtel d’Ispahan, voire même d’Iran, aménagé dans un caravansérail datant du 17ème siècle et restauré dans le style Qadjar du 19ème siècle qui glorifie la magnificence orientale. La grande cour intérieure est l’endroit idéal pour prendre le dîner, ou simplement le thé, l’ensemble étant dominé par la coupole bleue de la Madrasa su Shah située juste à côté.

  • Natanz

    ISPAHAN - NATANZ - KASHAN - TEHERAN
    Jour 11

    Halte à Natanz, petit ville-oasis nichée au coeur des montagnes et qui abrite une superbe mosquée, oeuvre des mongoles au 14ème siècle. Son portail d’entrée est richement décoré de superbes calligraphies. Ensuite arrêt à Kashan. D’après certains récits, les rois mages venaient de Kashan. Vieille ville d’astronomes donc, mais aussi de céramistes, puisqu’elle devrait son nom aux « azulejos » que l’on y produisait. Le bazar, d’époque seldjoukide, la maison des Abbasi, d’un pur classicisme persan (XVIIIe siècle), la grande mosquée, le plus ancien bâtiment de la ville (Xie siècle), le hammam safavide d’Amir Ahmad (XVIe siècle) comptent parmi les monuments emblématiques de cette oasis du Dasht-e Kavir que vous visiterez. Vous vous promenez aussi dans le jardin de Fin, construit par Shah Abbas le Grand, modèle du jardin persan où l’on peut apprécier la fraîcheur de ses rigoles et bassins.

    Jour 11 ISPAHAN - NATANZ - KASHAN - TEHERAN

    Halte à Natanz, petit ville-oasis nichée au coeur des montagnes et qui abrite une superbe mosquée, oeuvre des mongoles au 14ème siècle. Son portail d’entrée est richement décoré de superbes calligraphies. Ensuite arrêt à Kashan. D’après certains récits, les rois mages venaient de Kashan. Vieille ville d’astronomes donc, mais aussi de céramistes, puisqu’elle devrait son nom aux « azulejos » que l’on y produisait. Le bazar, d’époque seldjoukide, la maison des Abbasi, d’un pur classicisme persan (XVIIIe siècle), la grande mosquée, le plus ancien bâtiment de la ville (Xie siècle), le hammam safavide d’Amir Ahmad (XVIe siècle) comptent parmi les monuments emblématiques de cette oasis du Dasht-e Kavir que vous visiterez. Vous vous promenez aussi dans le jardin de Fin, construit par Shah Abbas le Grand, modèle du jardin persan où l’on peut apprécier la fraîcheur de ses rigoles et bassins.

    Natanz

    NOVOTEL TEHRAN IMAM KHOMEINI INTERNATIONAL AIRPORT

    Situé en face du terminal principal de l'aéroport et à seulement 45 minutes du centre-ville, cet élégant hôtel 5* peut accueillir jusqu'à 450 personnes avec ses 296 chambres toutes spacieuses et climatisées. Au sein des chambres, vous retrouvez tout le nécessaire : lit double, salle de bain avec douche effet pluie, bureau ergonomique, Internet, sèche-cheveux, mini réfrigérateur, cafetière/théière…. L'établissement propose un service en chambre 24 h/24, un service continu au restaurant, un centre de remise en forme et une piscine. Vous avez également accès au Wifi partout dans l'établissement et gratuitement.

  • TEHERAN - EUROPE
    Jour 12

    Nous vous conduisons à l'aéroport. Puis, vous vous envolez vers l'Europe.

    Jour 12 TEHERAN - EUROPE

    Nous vous conduisons à l'aéroport. Puis, vous vous envolez vers l'Europe.