Equateur L'Equateur des Andes : l'Allée des Volcans

Votre voyage En substance…

Au départ de Quito, première ville inscrite au Patrimoine de l'Unesco en 1978, cet itinéraire en Equateur est une belle occasion de s'immerger dans le quotidien des populations andines. Vous passez ainsi quelques jours dans une communauté à San Clemente avant d'emprunter l'Avenue des Volcans. Autour de vous, les géants ont pour noms Cotopaxi, Chimburazo ou encore Chincholagua. Côté villes, le charme opère nécessairement à Cuenca, qui déploie ses balcons fleuris, ses petites ruelles et ses nombreuses églises...

  • Pays : Equateur
  • Durée : 13 jours
  • Prix : A partir de 5 500 € par personne
  • PARIS - VOL INTERNATIONAL - QUITO (+/- 45 MIN DE ROUTE)
    Jour 1

    Vol international vers Quito, la capitale de l’Equateur perchée dans la Cordillère des Andes à plus de 2.800 m d’altitude. A votre arrivée, vous êtes accueillis par notre équipe locale puis transférés vers votre hôtel. Installation dans votre hébergement pour 2 nuits au coeur de la vielle ville et fin de journée libre. Quito signifie "la vallée des colibris", et est une des plus belles et des plus agréables villes d'Amérique du Sud. Elle dégage une atmosphère décontractée et une sensation de douceur. La population y est très accueillante et souriante. Au début du 16ème siècle, Quito fut la capitale de la région Nord de l'empire Inca. La ville est entourée des volcans Pichincha, Cotopaxi, Antisana et Cayambe, qui forment un contour andin majestueux.

    Jour 1 PARIS - VOL INTERNATIONAL - QUITO (+/- 45 MIN DE ROUTE)

    Vol international vers Quito, la capitale de l’Equateur perchée dans la Cordillère des Andes à plus de 2.800 m d’altitude. A votre arrivée, vous êtes accueillis par notre équipe locale puis transférés vers votre hôtel. Installation dans votre hébergement pour 2 nuits au coeur de la vielle ville et fin de journée libre. Quito signifie "la vallée des colibris", et est une des plus belles et des plus agréables villes d'Amérique du Sud. Elle dégage une atmosphère décontractée et une sensation de douceur. La population y est très accueillante et souriante. Au début du 16ème siècle, Quito fut la capitale de la région Nord de l'empire Inca. La ville est entourée des volcans Pichincha, Cotopaxi, Antisana et Cayambe, qui forment un contour andin majestueux.

  • Quito

    QUITO
    Jour 2

    Le matin visite de la vielle ville accompagnée de votre guide francophone. Quito, capitale de l’Equateur, est un véritable écrin posé au creux des volcans Pichincha, Cayambe et Antisana. Elle est perchée à 2830 mètres, ce qui en fait la seconde capitale la plus haute du monde. Elle a été la première ville classée au patrimoine mondial de l’Unesco en 1978, son centre historique est le plus grand et le mieux conservé d’Amérique Latine. Pour vous donner un bon aperçu de la ville, vous vous dirigez vers le Panecillo, petite colline dominant la ville couronnée par le statue de la Virgen de Quito. Vous profitez là d'une très belle vue panoramique puis vous effectuez une visite complète du centre colonial de Quito : la cathédrale, l’église de la Compagnie de Jesus, celle de San Francisco et son cloître, autant de chefs-d’oeuvre de l’art baroque. L'après-midi, vos papilles sont en fête pour cette dégustation de chocolats de la maison Pacari à laquelle nous vous convions.

    Jour 2 QUITO

    Le matin visite de la vielle ville accompagnée de votre guide francophone. Quito, capitale de l’Equateur, est un véritable écrin posé au creux des volcans Pichincha, Cayambe et Antisana. Elle est perchée à 2830 mètres, ce qui en fait la seconde capitale la plus haute du monde. Elle a été la première ville classée au patrimoine mondial de l’Unesco en 1978, son centre historique est le plus grand et le mieux conservé d’Amérique Latine. Pour vous donner un bon aperçu de la ville, vous vous dirigez vers le Panecillo, petite colline dominant la ville couronnée par le statue de la Virgen de Quito. Vous profitez là d'une très belle vue panoramique puis vous effectuez une visite complète du centre colonial de Quito : la cathédrale, l’église de la Compagnie de Jesus, celle de San Francisco et son cloître, autant de chefs-d’oeuvre de l’art baroque. L'après-midi, vos papilles sont en fête pour cette dégustation de chocolats de la maison Pacari à laquelle nous vous convions.

    Quito

    DÉGUSTATION DE CHOCOLATS ÉQUATORIENS

    L’or noir de l’Equateur se déguste avec gourmandise mais pas seulement. Derrière la production de cabosses se cache tout un monde. Un monde que la société Pacari a décidé de rendre plus équitable en travaillant directement avec des familles d’agriculteurs et en leur assurant une bonne rémunération en contrepartie de leur production de cacao bio. Le temps d’une dégustation organisée avec les fabricants de Pacari, vous pénétrez le secret d’élaboration d’un grand chocolat, découvrez l’histoire du cacao et goûtez pas moins de dix chocolats différents. Comment croquer, savourer? Par petits bouts, toutes les saveurs du chocolat équatorien régalent vos papilles. Vous comprenez alors pourquoi l’Equateur est l’un des plus grands producteurs de « cacao fino de aroma » au monde.

    Fève de cacao
  • QUITO - CUICOCHA - SAN CLEMENTE ( +/- 02H00 DE ROUTE)
    Jour 3 Jour 4

    Départ pour la région d' Otavalo, région mondialement réputée pour son artisanat. Vous marquez un arrêt à la lagune de Cuicocha à 3064m d’altitude avec ses eaux bleues et étincelantes. C'est le rendez-vous par excellence des amoureux de la nature. La flore y est très variée (orchidées, oreilles d’éléphant...). Vous effectuez un tour (1/2h) en barque sur le lac et pouvez faire une balade à pied pour profiter des paysages avant de prendre la direction de San Clemente, communauté indienne sur les flancs de l’Imbabura. Nous avons organisé pour vous un temps de partage au sein d'une famille qui vous accueille pour le dîner et pour les deux nuits à venir. C'est une superbe occasion de découvrir leur mode de vie, leur culture et leurs traditions. Au cours de vos promenades dans la communauté avec vos hôtes, vous allez pouvoir découvrir San Clemente, sa population, ses artisans, les travailleurs des champs, ses plantes médicinales encore très largement utilisées, les élevages de cochons d'inde... Votre séjour sera également marqué par une randonnée au milieu du paramo vers le sommet de l’Imbabura. Les points de vue sur les vallées et volcans alentours sont splendides.

    Jour 3 à 4 QUITO - CUICOCHA - SAN CLEMENTE ( +/- 02H00 DE ROUTE)

    Départ pour la région d' Otavalo, région mondialement réputée pour son artisanat. Vous marquez un arrêt à la lagune de Cuicocha à 3064m d’altitude avec ses eaux bleues et étincelantes. C'est le rendez-vous par excellence des amoureux de la nature. La flore y est très variée (orchidées, oreilles d’éléphant...). Vous effectuez un tour (1/2h) en barque sur le lac et pouvez faire une balade à pied pour profiter des paysages avant de prendre la direction de San Clemente, communauté indienne sur les flancs de l’Imbabura. Nous avons organisé pour vous un temps de partage au sein d'une famille qui vous accueille pour le dîner et pour les deux nuits à venir. C'est une superbe occasion de découvrir leur mode de vie, leur culture et leurs traditions. Au cours de vos promenades dans la communauté avec vos hôtes, vous allez pouvoir découvrir San Clemente, sa population, ses artisans, les travailleurs des champs, ses plantes médicinales encore très largement utilisées, les élevages de cochons d'inde... Votre séjour sera également marqué par une randonnée au milieu du paramo vers le sommet de l’Imbabura. Les points de vue sur les vallées et volcans alentours sont splendides.

    COMMUNAUTE DE SAN CLEMENTE

    La communauté San Clemente est un petit village de l'Imbabura à coté d'Ibarra au nord de l'Equateur. La population est composée majoritairement de " Quichuas Karanquis ". C'est pour faire face à l'extrême misère dans laquelle sont maintenues les communautés indigènes d'Equateur, qu'une partie des habitants du village a décidé de mettre sur pied un projet d'écotourisme-solidaire. Nuit chez l'habitant avec un hébergement propre et confortable (wc et douche)

  • alleedesvolcans

    SAN CLEMENTE - QUITSATO - PARC NATIONAL DE COTOPAXI (+/-04H30 DE ROUTE)
    Jour 5

    Vous quittez les routes classiques pour prendre l'ancien chemin qui reliait Ibarra à Cayambe, afin de joindre les haciendas les plus anciennes du pays. A votre gauche, le volcan Cayambe, devant vous une région encore profondément indienne. Au bout de la route, c'est Zuleta qui vous attend, après un arrêt à la latitude 0°. Un cadran solaire géant matérialise la ligne de l'Équateur. Votre guide ne manquera pas de vous expliquer les phénomènes observables depuis cet endroit mythique pour nous et les civilisations qui nous ont précédés. Vous découvrez comment les populations locales intègrent les rythmes et activités saisonnières dans le calendrier agricole et quel en est le sens, entre ciel et nature. Continuation sur l'Allée des Volcans jusqu'au parc de Cotopaxi.

    Jour 5 SAN CLEMENTE - QUITSATO - PARC NATIONAL DE COTOPAXI (+/-04H30 DE ROUTE)

    Vous quittez les routes classiques pour prendre l'ancien chemin qui reliait Ibarra à Cayambe, afin de joindre les haciendas les plus anciennes du pays. A votre gauche, le volcan Cayambe, devant vous une région encore profondément indienne. Au bout de la route, c'est Zuleta qui vous attend, après un arrêt à la latitude 0°. Un cadran solaire géant matérialise la ligne de l'Équateur. Votre guide ne manquera pas de vous expliquer les phénomènes observables depuis cet endroit mythique pour nous et les civilisations qui nous ont précédés. Vous découvrez comment les populations locales intègrent les rythmes et activités saisonnières dans le calendrier agricole et quel en est le sens, entre ciel et nature. Continuation sur l'Allée des Volcans jusqu'au parc de Cotopaxi.

    alleedesvolcans
  • PARC NATIONAL DE COTOPAXI - TIGUA (+/- 02H00 DE ROUTE)
    Jour 6

    Le Cotopaxi est le volcan en activité le plus haut du monde mais il se contente pour l’instant d’émettre quelques fumerolles visibles uniquement du bord du cratère couvert de glace. Vous entrez dans le parc de Cotopaxi par son entrée nord, contournez les volcans Rumiñahui (4712 m), le Chincholagua (4893 m). En toile de fond, le Cotopaxi, deuxième plus haut sommet du pays qui culmine à 5897 mètres. Vous visitez le Parc ainsi que la lagune Limpiapungo qui offre de magnifiques vues sur le Cotopaxi. Avec sa silhouette imposante et son cône parfait, le Cotopaxi bien que relativement facile d’accès fait rêver tous les alpinistes. Vous vous rendez en voiture jusqu’au parking situé à 4600 mètres et poursuivez à pied jusqu’au refuge José Rivas 200 mètres plus haut (à vous reconfirmer en fonction de l'activité volcanique du Cotopaxi). En fin d'après-midi, vous reprenez la route vers Tigua. Vous empruntez la panaméricaine qui, avant qu’elle n'existe, avait été surnommée à juste titre « l'Avenue des Volcans » par l’explorateur Alexander Van Humboldt, qui visita le pays en 1802. Vous bifurquez vers l’ouest pour rejoindre Tigua, petit village andin réputé pour ses peintres et leur art pictural naïf et coloré.

    Jour 6 PARC NATIONAL DE COTOPAXI - TIGUA (+/- 02H00 DE ROUTE)

    Le Cotopaxi est le volcan en activité le plus haut du monde mais il se contente pour l’instant d’émettre quelques fumerolles visibles uniquement du bord du cratère couvert de glace. Vous entrez dans le parc de Cotopaxi par son entrée nord, contournez les volcans Rumiñahui (4712 m), le Chincholagua (4893 m). En toile de fond, le Cotopaxi, deuxième plus haut sommet du pays qui culmine à 5897 mètres. Vous visitez le Parc ainsi que la lagune Limpiapungo qui offre de magnifiques vues sur le Cotopaxi. Avec sa silhouette imposante et son cône parfait, le Cotopaxi bien que relativement facile d’accès fait rêver tous les alpinistes. Vous vous rendez en voiture jusqu’au parking situé à 4600 mètres et poursuivez à pied jusqu’au refuge José Rivas 200 mètres plus haut (à vous reconfirmer en fonction de l'activité volcanique du Cotopaxi). En fin d'après-midi, vous reprenez la route vers Tigua. Vous empruntez la panaméricaine qui, avant qu’elle n'existe, avait été surnommée à juste titre « l'Avenue des Volcans » par l’explorateur Alexander Van Humboldt, qui visita le pays en 1802. Vous bifurquez vers l’ouest pour rejoindre Tigua, petit village andin réputé pour ses peintres et leur art pictural naïf et coloré.

  • le Chimborazo Lodge

    TIGUA - QUILOTOA - CHIMBORAZO (+/- 04H00 DE ROUTE)
    Jour 7

    En partant tôt, vous êtes assurés de profiter du calme et de la beauté de la lagune de Quilotoa, au bord de laquelle vous prenez le temps d'une randonnée. Avec ses eaux émeraude, cette lagune repose au fond d'un volcan considéré comme encore actif. Une légende raconte que l’Inca Atahualpa aurait fait cacher son trésor dans la lagune... En début d'après-midi vous descendez "l'Avenue des Volcans" pour rejoindre le parc du Chimborazo. Installation dans votre lodge aux portes du parc du Chimborazo dans un environnement époustouflant pour les deux prochaines nuits.

    Jour 7 TIGUA - QUILOTOA - CHIMBORAZO (+/- 04H00 DE ROUTE)

    En partant tôt, vous êtes assurés de profiter du calme et de la beauté de la lagune de Quilotoa, au bord de laquelle vous prenez le temps d'une randonnée. Avec ses eaux émeraude, cette lagune repose au fond d'un volcan considéré comme encore actif. Une légende raconte que l’Inca Atahualpa aurait fait cacher son trésor dans la lagune... En début d'après-midi vous descendez "l'Avenue des Volcans" pour rejoindre le parc du Chimborazo. Installation dans votre lodge aux portes du parc du Chimborazo dans un environnement époustouflant pour les deux prochaines nuits.

    le Chimborazo Lodge

    CHIMBORAZO LODGE

    Au pied du Chimborazo, le plus haut volcan de l'Equateur (6310 mètres) se trouve l'auberge Chimborazo Lodge, située au camp de base du Chimborazo. Jadis un "Tambo de Totorillas" (une auberge de bord de route) se trouvait à cet endroit, le long de l'ancienne "Route Royale" inca entre Guayaquil et Quito. Un lieu où les hôtes peuvent se reposer, manger et s'acclimater confortablement.

  • CHIMBORAZO
    Jour 8

    Le volcan Chimborazo qui représente le point culminant (6310m) de la Cordillère Occidentale des Andes Equatoriales, est l'une des montagnes les plus froides d'Equateur. Toutefois, suite au réchauffement climatique et aux dépôts de cendres provenant des éruptions du volcan voisin Tungurahua, la couche de neige y est très mince et ses glaciers sont en régression. Dans un paysage de « paramo » aux hautes herbes folles typique de cette région andine, vous croisez certainement des groupes de vigognes. Vous montez en voiture jusqu’au refuge Carrel à 4800m. Les plus courageux peuvent se rapprocher du sommet en rejoignant le second refuge Whymper à 5100 m d’altitude. Les premières neiges sont alors toutes proches... Le soleil aussi, du fait du renflement de la terre au niveau de l’Equateur qui fait du le sommet du Chimborazo le plus éloigné du centre de la terre. Déjeuner dans un restaurant de Lama dans la communauté de Palacio Real. Reste de l'après-midi libre pour profiter de cet environnement exceptionnel.

    Jour 8 CHIMBORAZO

    Le volcan Chimborazo qui représente le point culminant (6310m) de la Cordillère Occidentale des Andes Equatoriales, est l'une des montagnes les plus froides d'Equateur. Toutefois, suite au réchauffement climatique et aux dépôts de cendres provenant des éruptions du volcan voisin Tungurahua, la couche de neige y est très mince et ses glaciers sont en régression. Dans un paysage de « paramo » aux hautes herbes folles typique de cette région andine, vous croisez certainement des groupes de vigognes. Vous montez en voiture jusqu’au refuge Carrel à 4800m. Les plus courageux peuvent se rapprocher du sommet en rejoignant le second refuge Whymper à 5100 m d’altitude. Les premières neiges sont alors toutes proches... Le soleil aussi, du fait du renflement de la terre au niveau de l’Equateur qui fait du le sommet du Chimborazo le plus éloigné du centre de la terre. Déjeuner dans un restaurant de Lama dans la communauté de Palacio Real. Reste de l'après-midi libre pour profiter de cet environnement exceptionnel.

    RENCONTRE AVEC LA COMMUNAUTÉ DE CALPI

    Sur les flancs du Chimborazo, la visite de ce petit musée autour des lamas et des vigognes est en réalité un prétexte pour approcher les communautés locales qui développent ici quelques projets touristiques, aidés du prêtre du village. Après une visite des petites salles qui s'attardent aussi sur les coutumes et les traditions du pays, et sur les légendes autour du Chimborazo, vous pouvez déjeuner au restaurant qui propose des spécialités autour du lama, faire une balade avec les enfants autour du village - à pied ou à dos de lama - et ainsi approcher le quotidien des habitants. Une belle façon de soutenir les familles qui vivent de ces projets et de vivre de beaux moments d'échanges.

    pepite-lama

    CHIMBORAZO LODGE

    Au pied du Chimborazo, le plus haut volcan de l'Equateur (6310 mètres) se trouve l'auberge Chimborazo Lodge, située au camp de base du Chimborazo. Jadis un "Tambo de Totorillas" (une auberge de bord de route) se trouvait à cet endroit, le long de l'ancienne "Route Royale" inca entre Guayaquil et Quito. Un lieu où les hôtes peuvent se reposer, manger et s'acclimater confortablement.

  • Le Santa Lucia

    CHIMBORAZO - INGAPIRCA - CUENCA (+/- 05H00 DE ROUTE)
    Jour 9

    Ce matin vous rejoignez Cuenca et vous empruntez la Panaméricaine qui serpente au milieu des Andes et offre de belles vues sur quelques superbes sommets, comme le Sangay ou le Chimborazo, pour rejoindre Alausí. Vous continuez votre route vers le site pré Inca d’Ingapirca. Ingapirca se traduit en langage cañari par le « mur de pierre inca ». C'est le site Inca le plus important d'Equateur, bâti par l’inca Huayna Capac au XVème siècle. Les ruines s'articulent autour d'une plate-forme centrale qui servait probablement de lieu de culte et qui, pour cette raison, est désignée sous le nom de Temple du Soleil. Tout autour, ont été découverts depuis peu les vestiges de sépultures datant de cette époque. Ces ruines font penser à une forteresse militaire ou à un site religieux, mais leur signification réelle échappe encore aux historiens et archéologues. Vous empruntez un sentier qui vous éloigne du site pour y trouver Inganahui, le visage de l’inca que la pluie et le vent ont sculpté dans la roche, inspirés sans doute par des puissances incas. Vous pouvez enfin visiter le musée dédié à ce lieu découvert par le savant français La Condamine. Vous retrouvez ensuite votre véhicule pour rejoindre la jolie ville de Cuenca, en prenant la route qui serpente au milieu des Andes et offre de magnifiques panoramas sur les patchworks colorés de cultures et les montagnes environnantes.

    Jour 9 CHIMBORAZO - INGAPIRCA - CUENCA (+/- 05H00 DE ROUTE)

    Ce matin vous rejoignez Cuenca et vous empruntez la Panaméricaine qui serpente au milieu des Andes et offre de belles vues sur quelques superbes sommets, comme le Sangay ou le Chimborazo, pour rejoindre Alausí. Vous continuez votre route vers le site pré Inca d’Ingapirca. Ingapirca se traduit en langage cañari par le « mur de pierre inca ». C'est le site Inca le plus important d'Equateur, bâti par l’inca Huayna Capac au XVème siècle. Les ruines s'articulent autour d'une plate-forme centrale qui servait probablement de lieu de culte et qui, pour cette raison, est désignée sous le nom de Temple du Soleil. Tout autour, ont été découverts depuis peu les vestiges de sépultures datant de cette époque. Ces ruines font penser à une forteresse militaire ou à un site religieux, mais leur signification réelle échappe encore aux historiens et archéologues. Vous empruntez un sentier qui vous éloigne du site pour y trouver Inganahui, le visage de l’inca que la pluie et le vent ont sculpté dans la roche, inspirés sans doute par des puissances incas. Vous pouvez enfin visiter le musée dédié à ce lieu découvert par le savant français La Condamine. Vous retrouvez ensuite votre véhicule pour rejoindre la jolie ville de Cuenca, en prenant la route qui serpente au milieu des Andes et offre de magnifiques panoramas sur les patchworks colorés de cultures et les montagnes environnantes.

    Le Santa Lucia

    SANTA LUCIA

    L'Hôtel Santa Lucia est situé au coeur du centre historique, à quelques pas du parc Central. La demeure date de 1859, l'hôtel a été restauré avec les détails de cette période. En plus de 20 ses chambres confortables, l'hôtel possède un restaurant "la trattoria" dans le patio, ainsi qu'un salon de thé avec la meilleure cuisine équatorienne et internationale.

  • Cuenca

    CUENCA
    Jour 10

    Considérée comme la plus belle ville du pays, Cuenca (2 550 m) possède un charme indéfinissable. D’ailleurs jadis, elle était baptisée Guapondelic « la vallée aussi grande que le ciel ». Cette cité coloniale classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco depuis 1999 est une cité mêlant une ambiance chaleureuse et vivante à de splendides édifices historiques. Aussi, pour s’imprégner des couleurs chaudes de Cuenca, vous flânez dans les rues pavées, bordées de maisons blanches aux toits de tuiles romanes et aux balcons de fer forgé fleuris. Cuenca est également unique pour les trésors d’art colonial qu’elle abrite au cœur de ses églises et couvents des XVIIe et XVIIIe siècles. Vous pouvez découvrir la cathédrale, le panorama depuis le belvédère El Turi, les places fleuries, les églises et un tour dans le marché couvert vous permet de vous immerger un peu dans la vie locale. Vous visitez une fabrique de panamas établie à Cuenca depuis plus de 60 ans. Une belle occasion de rapporter l'un de ces chapeaux mythiques originaires d'Equateur. Enfin, le Musée des Cultures Aborigènes présente la meilleure collection archéologique de la ville, étalant bijoux et ornements personnels de grande valeur faits en coquillages et métaux précieux.

    Jour 10 CUENCA

    Considérée comme la plus belle ville du pays, Cuenca (2 550 m) possède un charme indéfinissable. D’ailleurs jadis, elle était baptisée Guapondelic « la vallée aussi grande que le ciel ». Cette cité coloniale classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco depuis 1999 est une cité mêlant une ambiance chaleureuse et vivante à de splendides édifices historiques. Aussi, pour s’imprégner des couleurs chaudes de Cuenca, vous flânez dans les rues pavées, bordées de maisons blanches aux toits de tuiles romanes et aux balcons de fer forgé fleuris. Cuenca est également unique pour les trésors d’art colonial qu’elle abrite au cœur de ses églises et couvents des XVIIe et XVIIIe siècles. Vous pouvez découvrir la cathédrale, le panorama depuis le belvédère El Turi, les places fleuries, les églises et un tour dans le marché couvert vous permet de vous immerger un peu dans la vie locale. Vous visitez une fabrique de panamas établie à Cuenca depuis plus de 60 ans. Une belle occasion de rapporter l'un de ces chapeaux mythiques originaires d'Equateur. Enfin, le Musée des Cultures Aborigènes présente la meilleure collection archéologique de la ville, étalant bijoux et ornements personnels de grande valeur faits en coquillages et métaux précieux.

    Cuenca

    SANTA LUCIA

    L'Hôtel Santa Lucia est situé au coeur du centre historique, à quelques pas du parc Central. La demeure date de 1859, l'hôtel a été restauré avec les détails de cette période. En plus de 20 ses chambres confortables, l'hôtel possède un restaurant "la trattoria" dans le patio, ainsi qu'un salon de thé avec la meilleure cuisine équatorienne et internationale.

  • Guayaquil

    CUENCA - PARC CAJAS - GUAYAQUIL (+/- 03H30 DE ROUTE)
    Jour 11

    Après le petit déjeuner, cap à l’ouest vers le Pacifique pour rejoindre Guayaquil. En route, vous traversez le parc Cajas. Le Parc national Cajas est situé sur la Cordillère occidentale au Sud des Andes équatoriennes à 35 km de Cuenca. Son altitude varie de 3.156 à 4.450 m et a une superficie de 288 km2 qui comprend un complexe lacustre de 235 lagunes d’origine glaciaire, connectées entre elles par des petites rivières ou des ruisseaux. Le parc abrite des sites d’intérêt archéologique, parmi lesquels plusieurs tronçons du QhapaqÑan (Chemin Royal Andin) qui relie la côte avec la sierra (hauts plateaux) et qui pendant les périodes pré-Inca et Inca servait entre autres à la circulation du coquillage Spondylus, un objet d’une grande valeur économique à cette époque. Vous pouvez effectuer une randonnée avec un guide local. Le choix du sentier sera fait sur place selon la durée et la difficulté. Puis vous prenez la route pour rejoindre Guayaquil, capitale économique et plus grande ville de l’Equateur. Vous descendez au milieu des montagnes et arrivez au coeur des plaines fertiles où bananeraies et cultures maraîchères s’étendent à perte de vue avant d'arriver à Guayaquil. Installation dans votre hébergement situé sur les collines de Guayaquil.

    Jour 11 CUENCA - PARC CAJAS - GUAYAQUIL (+/- 03H30 DE ROUTE)

    Après le petit déjeuner, cap à l’ouest vers le Pacifique pour rejoindre Guayaquil. En route, vous traversez le parc Cajas. Le Parc national Cajas est situé sur la Cordillère occidentale au Sud des Andes équatoriennes à 35 km de Cuenca. Son altitude varie de 3.156 à 4.450 m et a une superficie de 288 km2 qui comprend un complexe lacustre de 235 lagunes d’origine glaciaire, connectées entre elles par des petites rivières ou des ruisseaux. Le parc abrite des sites d’intérêt archéologique, parmi lesquels plusieurs tronçons du QhapaqÑan (Chemin Royal Andin) qui relie la côte avec la sierra (hauts plateaux) et qui pendant les périodes pré-Inca et Inca servait entre autres à la circulation du coquillage Spondylus, un objet d’une grande valeur économique à cette époque. Vous pouvez effectuer une randonnée avec un guide local. Le choix du sentier sera fait sur place selon la durée et la difficulté. Puis vous prenez la route pour rejoindre Guayaquil, capitale économique et plus grande ville de l’Equateur. Vous descendez au milieu des montagnes et arrivez au coeur des plaines fertiles où bananeraies et cultures maraîchères s’étendent à perte de vue avant d'arriver à Guayaquil. Installation dans votre hébergement situé sur les collines de Guayaquil.

    Guayaquil
  • GUAYAQUIL - VOL INTERNATIONAL
    Jour 12 Jour 13

    Cette dernière matinée est l'occasion de découvrir la ville : la cathédrale néo gothique, le parc Simon Bolivar dont l’attraction principale est la centaine d’iguanes verts mesurant parfois plus d’un mètre qui se baladent en toute liberté. Vous pouvez poursuivre vers le Malecón 2000 et visitez ensuite le quartier colonial Las Peñas afin d’admirer son architecture et ses nombreuses galeries d’art. Depuis le fort Santa Ana vous avez une vue panoramique sur Guayaquil et le fleuve Guayas. Puis en temps voulu vous êtes transférés vers l'aéroport de Guayaquil pour prendre votre vol retour vers l'Europe.

    Jour 12 à 13 GUAYAQUIL - VOL INTERNATIONAL

    Cette dernière matinée est l'occasion de découvrir la ville : la cathédrale néo gothique, le parc Simon Bolivar dont l’attraction principale est la centaine d’iguanes verts mesurant parfois plus d’un mètre qui se baladent en toute liberté. Vous pouvez poursuivre vers le Malecón 2000 et visitez ensuite le quartier colonial Las Peñas afin d’admirer son architecture et ses nombreuses galeries d’art. Depuis le fort Santa Ana vous avez une vue panoramique sur Guayaquil et le fleuve Guayas. Puis en temps voulu vous êtes transférés vers l'aéroport de Guayaquil pour prendre votre vol retour vers l'Europe.